- Advertisement -

Santé/Journée mondiale du Lupus : Le parcours du patient en Côte d’Ivoire et le diagnostic de l’affection au centre des échanges

256
Listen to this article

La Journée mondiale du Lupus a été célébrée, le mardi 10 mai 2023. En Côte d’Ivoire, cette célébration a été marquée par des consultations et une journée scientifique organisée par les services de médecine interne des CHU de Treichville et d’ Angré, les 09 et 10 mai autour du thème central : « Le parcours du patient en Côte d’Ivoire ». 

 

C’est le CHU d’Angré( Cocody) qui a servi de cadre à l’organisation de cette deuxième édition de la journée scientifique. <<Cette journée scientifique a pour but d’informer le grand public de l’existence de cette maladie qu’est le Lupus, ensuite instruire et mieux

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

  • [contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

     

le personnel médical afin d’orienter les patients vers les spécialistes qui sont des médecins internistes>>, a indiqué le Directeur de Cabinet Adjoint et Représentant du Ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pr Kountélé Gona SORO.

Au sortir de ces échanges fructueux, que les experts puissent nous produire des recommandations, qui seront prises en compte dans le stratégie du Ministère de la santé afin de les procurer à la population de Côte d’Ivoire et réduire le coût de la santé, a-t-il ajouté.
Pour le Représentant du Ministre, il est important de faire le diagnostic le plus précocement pour, affirme-t-il,  » alléger les dépenses de cette pathologie ».
Pr Kountélé Gona SORO a, par ailleurs, lancé un appel aux populations et au personnel soignant. <<L’appel à lancer aux populations, c’est de s’adresser au personnel soignant en cas de moindre signe anormal inhabituel. Quant au personnel soignant, c’est de se référer aux spécialistes de la médecine interne dès qu’ils ont le soupçon>> a exhorté le Directeur de Cabinet Adjoint.
Pour sa part, le Pr Konan N’Guessan Michel, Maître de Conférence Agrégé à l’Université FHB de Cocody et Médecin au CHU de Treichville, a indiqué que la définition du thème principal qu’est « Le parcours du patient en Côte d’Ivoire », vise à mettre en exergue le véritable problème du diagnostic de cette affection. « Le véritable problème c’est le diagnostic de cette affection », a-t-il fait savoir.
Avant de relever les difficultés que rencontre le personnel médical dans la prise en charge de cette pathologie. A l’en croire, les difficultés sont le problème de diagnostic  biologique, le problème de diagnostic para-clinique et le coût élevé du traitement.
Il a, ainsi, plaidé pour que l’Etat se penche sur la prise en charge de cette affection (le Lupus) comme il le fait pour les pathologies chroniques telles que l’hypertension artérielle (HTA), le VIH/SIDA, le diabète. Mettre également des conditions nécessaires et une équipe compétente de référence.
Les attentes de cette journée sont, aux dires du Pr Konan, le renforcement des capacités du diagnostic du personnel médical. Les spécialistes doivent aussi s’approprier des critères qui existent pour pouvoir faire le diagnostic de cette pathologie.
Il a, pour finir, annoncé la mise en place du Réseau Africain des maladies orphelines. Ce réseau aura pour mission de gérer aussi cette pathologie chronique qui est rare en l’occurrence le Lupus et d’autres maladies rares. « Ce réseau sera un creuset des spécialistes de tout genre, tout bord, qui  permettra de mutualiser nos forces et assurer une meilleure prise en charge des patients », a-t-il souligné.
Notons que cette journée scientifique, qui a enregistré la participation de plusieurs spécialistes de la médecine interne, de médecins, etc, a été également marquée par des présentations et échanges instructifs des experts sur des thèmes très édifiants.
Célébrée depuis 2004 chaque 10 mai, la Journée Mondiale du Lupus a pour objectif de sensibiliser le public à cette maladie rare auto-immune, une des maladies de système encore peu connue par les populations.
SUNDAY Alain