- Advertisement -

Radio-amateurisme : Un Centre de liaison et de formation pour radioamateurs verra bientôt le jour à Motobé(Grand-Bassam)

107
Listen to this article
Un Centre de liaison et de formation pour radioamateurs naîtra bientôt à Motobé, un village situé à 16 Km de la ville historique, Grand-Bassam. La pose de la première pierre dudit Centre  a eu lieu le samedi 29 avril 2023, en marge de la mission de terrain qu’a effectuée du 28 avril au 5 mai, une délégation de la sécurité civile de France représentant l’Union nationale des aveugles radioamateurs de France (Unaraf) et le Radio Club de la ville de Provins.
Cette mission française a pour objectifs de renforcer la coopération entre la France et la Côte d’Ivoire en matière de sécurité civile et de renforcer les capacités opérationnelles de l’Association pour le développement du radio-amateurisme dans la sécurité civile de Côte d’Ivoire (Adrasec-CI).Dénommé le TU7C, le centre pour radio-amateurs de Motobé sera un bâtiment équipé en matériel de dernière génération qui servira de cadre pour la formation des radio-amateurs ivoiriens et permettra de faire la liaison radio longue distance entre l’Adrasec-CI et les radios clubs du monde entier.

L’Adrasec est la cheville ouvrière de ce projet dont la réalisation bénéficie de l’appui financier du Radio Club de Provins et de l’Unaraf.
A en croire le Président de l’Adrasec, Amoa Mathurin,  ce centre permettra de mettre en œuvre un réseau de communication d’urgence et de résilience conformément aux recommandations et résolutions de l’Union internationale des télécommunications (Uit) et de l’Unesco.

La délégation française a, avant le lancement de la construction du radio club, a visité le Groupe scolaire Motobé, où elle a fait don d’un important lot de livres et d’équipement sportif aux élèves.

Rappelons que les radio-amateurs,sont des personnes qui pratiquent, sans intérêt pécuniaire, un loisir technique permettant d’expérimenter les techniques de transmission et par conséquent d’établir des liaisons radio avec d’autres radio-amateurs du monde entier. Ils sont très utiles dans la sécurité civile, surtout en période de crise.

Il faut également noter que tout le monde peut devenir radio-amateur quelle que soit sa condition physique. C’est d’ailleurs la raison qui a conduit, la veille, la délégation française à l’Institut national ivoirien pour la promotion des aveugles (INIPA) de Yopougon, où le président de l’Unaraf, Antoine Alfonsi, lui-même non-voyant, a fait des démonstrations de l’exploitation d’un PC radio devant les jeunes pensionnaires du centre tout enthousiastes.

Les visiteurs, faut-il le souligner,  ont fait don d’une soixantaine de cannes blanches. Ces équipements permettant aux non-voyants de se déplacer ont été fournis par le Rotary Pont sur Yonne dont l’un de ses responsables, Frédéric Merle, était aussi de la mission.

La mission des radio-amateurs français a pris fin le 2 mai 2023, par le don de lots de tenues aux pompiers civils à l’Office national de protection civile (ONPC).