- Advertisement -

Mme Joëlle Kouassi, Présidente du REAL-IG : <

531
Listen to this article

 

Dans le but de renforcer les compétences et les capacités de ses membres, le Réseau des Alumni de l’Ingénierie du Genre(REAL-IG) a organisé, jeudi 27 juin 2024, à l’hôtel Palm club d’Abidjan-Cocody, un Afterwork de l’Expert qui avait pour thème : « Ma passion pour l’égalité des chances entre les hommes et les femmes ». 
 
Animé par trois Experts, Mme Danielle LIDEGOUE Epse Cissé, DAF du ministère de la construction, M. Pelibien Ghislain Coulibaly, Sociologue et Spécialiste genre et Mme Gisèle MELEDJE, Gérante du Cabinet Genre, Compétitivité et Développement durable, cet Afterwork vise à faire naître la passion et l’engagement des Alumni à mettre en pratique les notions apprises au cours de la formation en ingénierie du genre.
A l’issue du panel et des échanges, la Présidente du REAL-IG, Mme Joëlle Kouassi, a indiqué qu’il est important de faire un diagnostic de l’égalité des chances entre les hommes et les femmes au niveau de l’éducation scolaire, du taux d’accès des femmes à l’éducation, ainsi que l’égalité entre l’homme et la femme en entreprise et dans la vie politique.
A l’en croire, les femmes doivent « avoir accès aux postes de responsabilité et être à la table de décision pour impacter durablement la société », a-t-elle affirmé.
Elle a également souhaité que l’approche genre soit implémentée dans le quotidien des membres du REAL-IG.
Le panel a permis aux trois Experts de partager leurs leurs expériences et connaissances, de favoriser les opportunités de collaboration et de partenariat, de renforcer, au sein de la communauté, en l’occurrence le REAL-IG, la visibilité et l’impact du réseau, de sensibiliser les Alumni sur le sentiment de communauté et d’appartenance.
Dans son intervention, M. P. Coulibaly Ghislain, Spécialiste genre et Président-fondateur du Réseau des Hommes engagés pour l’égalité des genres en Côte d’Ivoire(RHEEG-CI) a salué cette bonne initiative du REAL-IG et a exhorté les hommes à s’engager dans la promotion des genres.
Aussi a-t-il indiqué que les Violences basées sur le genre(VBG) constituent « une entrave sérieuse à l’autonomisation de la femme », a-t-il dit.
Avant de révéler que les cas de VBG sont passés de 711 cas, en 2010 à  plus de 9000 cas aujourd’hui (en 2024), en Côte d’Ivoire.
Pour rappel, le REAL-IG a été mis en place, le samedi 13 avril dernier, à Abidjan, sous le leadership de la Titulaire de la Chaire de l’UNESCO, la ministre Euphrasie KOUASSI-YAO.  Il est composé des Alumni de la Chaire de l’UNESCO et vise à fédérer tous les experts Alumni membres, qui sont au nombre de 313 et formés auprès de la Chaire UNESCO.  Le REAL-IG se veut un creuset d’experts, de compétences dans lequel l’Etat de Côte d’Ivoire devrait pouvoir puiser pour agir dans ses actions visant les Objectifs de Développement Durable (ODD).
                                                           S.A.