- Advertisement -

- Advertisement -

Médias / « L’investigation journalistique est le pilier de la démocratie », dixit le Président de l’ONJI-CI, Sériba Koné 

259

 

« La contribution de la Presse d’investigation dans la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire ». Tel est le thème principal de la cérémonie marquant la célébration du 100è numéro de l’hebdomadaire ivoirien, « Le Perroquet libéré » qui s’est tenue, le vendredi 22 décembre 2023, à la Maison de la Presse (MPA), d’Abidjan-Plateau, en présence de son Directeur Général, Abou Traoré. 
A cette occasion, le Président de l’organisation nationale des Journalistes d’investigation de Côte d’Ivoire (ONJI-CI), Sériba Koné a souligné l’importance du Journaliste d’investigation pour la démocratie et dans le monde. « Dans le monde complexe d’aujourd’hui, les journalistes assument la responsabilité importante de creuser au-delà des apparences, de remettre en question, le statut quo et de mettre en lumière les vérités souvent inconfortables », a-t-il indiqué.
Nous (Journalistes d’investigation) devons, selon lui, « restés intrépides dans notre quête de vérité, même lorsque les obstacles semblent insurmontables », a-t-il invité.
Il a également exhorté les journalistes d’investigation à continuer à se lever contre l’oppression, à faire entendre, dit-il, les voix qui sont  « étouffées » et à questionner « l’inacceptable ».
Déplorant le fait que les organismes publics répondent peu ou mettent du temps à répondre aux attentes, courriers des journalistes d’investigation, malgré les efforts consentis par la CAIDP(Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents public), Sériba Koné a fait un plaidoyer auprès du Ministère de la Transition numérique et de la Digitalisation afin que la loi n°2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux transactions électroniques, soit « dépoussiérée » pour éviter des déplacements.
Il a, par ailleurs, rendu un hommage appuyé à chaque membre de l’équipe dudit hebdomadaire (Directeur de Publication, rédacteur en chef, photographes, enquêteurs, etc) et a salué le travail herculien qu’abat le Secrétaire à la Communication de l’ONJI-CI, Abou Traoré.
Pour sa part, le Conférencier et Enseignant-chercheur à l’université FHB de Cocody, Dr Wally Karim, a expliqué le rôle des journalistes d’investigation dans la lutte contre la corruption, l’avancée démocratique d’une nation.
Pour lui, les journalistes d’investigation participent, et très efficacement, à dénoncer les malversations des responsables politiques et économiques.
Aussi a-t-il mis en évidence quelques conditions indispensables pour espérer prospérer dans l’investigation et contribuer à lutter contre la corruption.
 Créé en juin 2019, l’hebdomadaire ivoirien, « Le Perroquet libéré » a aujourd’hui 4 ans d’existence.
S.A.