Amanien.Info
  • 7 décembre 2022 23h23

Lutte contre le cancer du sein : Le CNRAO fait dépister plus de 500 femmes

ByGermain Ndri

Oct 16, 2022

Chaque année au mois d’octobre, à travers le monde, on assiste à une campagne de mobilisation sociale en faveur de la lutte contre le cancer du sein, en vue de sensibiliser au dépistage du cancer du sein et d’informer les populations sur les nouvelles possibilités de sa prise en charge ou son traitement. S’inscrivant dans cette perspective, la Direction du CNRAO (Centre National d’Oncologie Médicale et Radiothérapie Alassane Ouattara),  hôpital public spécialisé dans la prise en charge de tous les types de cancer en Côte d’Ivoire, a, sur instruction de l’Etat à travers le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, organisé, samedi 08 octobre 2022, une séance de dépistage du cancer du sein à l’endroit des femmes.
<<L’objectif est de dépister le maximum de femmes en Côte d’Ivoire, qui répondent aux règles du dépistage. C’est à cet effet que nous avons organisé cette grande campagne de consultation gratuite. Pour permettre à tout le monde de venir>> a indiqué Pr Didi-Kouko Coulibaly Judith, Directrice du CNRAO, rappelant que le dépistage consister à venir à l’hôpital et se faire examiner les seins alors qu’on est en bonne santé.
Chaque année, lorsque nous organisons ces séances de dépistage, précise-t-elle, nous attendons entre 500 et 1000 personnes. Faisant le point de cette séance de samedi 08 octobre, à la mi-journée, le première responsable du CNRAO a indiqué que  525 femmes ont été dépistées du cancer du sein.
Pr Didi-Kouko Coulibaly Judith a saisi cette occasion pour lancer un appel pressant aux femmes. <<S’il vous plaît, faites-vous dépister. Personne ne souhaite avoir le cancer du sein. Mais s’il y en a, découvert très tôt, on peut en guérir dans 9 cas sur 10. Et on n’est pas obligé de perdre son sein. En plus, quand il est découvert tôt, la chimiothérapie n’est pas obligatoire>> a fait savoir la Directrice du CNRAO.
A l’en croire, chaque femme doit être en mesure de connaître ses seins et sentir s’il y a une « nouvelle chose » qui apparaît, ensuite, elle doit apprendre à palper son sein ou faire l’auto-palpation.
Pour que les populations ivoiriennes vivent, pour que les femmes touchées par cette maladie vivent en gardant leur confort esthétique, pour que les coûts ne soient pas trop élevés, il faut qu’elles se déplacent et se rendent au CNRAO pour se faire examiner, a-t-elle invité.
 
 
Notons que dans le cadre du partenariat public-public, le CNRAO et le CHU d’Angré-Cocody permettront aux personnes touchées par le cancer du sein, de bénéficier d’un tarif préférentiel de 2 000 FCFA au lieu de 25 000 FCFA, pour les examens de mammographie, durant ce mois d’octobre rose 2022.
 
Venues prendre part à cette opération salutaire initiée par le CNRAO, certaines femmes n’ont pas manqué d’exprimer leurs sentiments. C’est le cas de Dame N’Dri, qui a reçu l’information via les réseaux sociaux. <<La séance s’est bien passée. Je n’ai pas d’antécédent. Tout est normal. J’invite les autres femmes à ne pas avoir peur et venir se faire dépister>> a-t-elle déclaré.
Même son de cloche pour Mlle Bakayoko N., Etudiante en Master 2 de Pharmacie. <<Chaque année, je me fais dépister. Ma mère a eu le cancer du sein. Donc, pour éviter des surprises désagréables, je viens me faire dépister. La consultation s’est bien passée. Je repars satisfaite>> s’est-elle réjouie. Avant d’inviter ses camarades qui sont encore réticentes à venir se faire dépister. Car, dira-t-elle, le dépistage est très important.
Après seulement 4 années et 9 mois de fonctionnement, rappelle-t-on, le CNRAO a permis d’atteindre des résultats importants en matière de lutte contre le cancer du sein et se positionne, aujourd’hui, comme une référence nationale et sous-régionale, grâce à l’investissement de l’Etat, notamment en radiothérapie.
Le Centre organisera une autre séance de dépistage dans ses locaux, à Cocody, le samedi 29 octobre prochain de 07h30 à 18h00.
Sunday ALAIN