- Advertisement -

Ligne 1 du métro d’Abidjan : 9 552 personnes impactées indemnisées

113
Listen to this article

Le Président du Comité de Suivi d’Action de Réinstallation(CS-PAR), Cissé Moustapha et le Chef de la Cellule d’exécution du PAR(CE-PAR), Gogoua Michel, ont animé, vendredi 09 juin 2023, à Abidjan-Plateau, un point-presse portant sur le bilan du processus d’indemnisation et de libération des emprises de la ligne 1 du métro d’Abidjan dans les 08 communes traversées par le tracé que sont : Anyama, Abobo, Adjamé, Attecoubé, Plateau, Treichville, Marcory et Port-Bouët.

Face aux médias, le Chef de la Cellule d’exécution du PAR (CE-PAR), Gogoua Michel a présenté les résultats des travaux d’indemnisation des personnes impactées par le projet de construction de la ligne 1 du métro d’Abidjan.
A l’en croire, ce sont au total 15 023 personnes impactées attendues dont 9 552 indemnisées, 2 496 introuvables.
Aussi 12 527 personnes ont-elles été reçues aux séances de négociation et 11 174 personnes ont signé le certificat de compensation.
Sur un linéaire de 37,4 km du Nord(Anyama) au Sud(Port-Bouët), les opérations de démolition ont débuté, a indiqué le Chef de la Cellule d’exécution du PAR. En effet, ce sont 4 214 bâtis à démolir dont 3 794 dans la zone Nord et 421 dans la zone Sud.
A ce jour, 4 099 bâtis ont été démolis, soit 97%, a-t-il relevé.
Précisant que les moyens de paiement se font par chèque, Trésor Money ou en espèce pour les montants compris entre 0 et 30 000 de nos francs.
Gogoua Michel a également relevé qu’à ce jour, 4 164 plaintes ont été réceptionnées par le BGP(Bureau de Gestion de Plaintes), dont 3 402 résolues soit 82%, 161 plaintes en cours de traitement et 601 plaintes en attente de traitement. Les raisons expliquant des plaintes en attente sont, aux dires du Chef de la Cellule d’exécution PAR, le défaut d’expertise des bâtis détruits, la contestation du montant de l’évaluation immobilière et des plaintes portant sur les chiffres d’affaires élevés et bilan financiers.
Bien avant, le Président du CS-PAR, Cissé Moustapha a souligné que ce Projet de construction de la ligne 1 du métro d’Abidjan va générer au moins 2 000 emplois. Symbole du renouveau de la Côte d’Ivoire, ce projet ambitieux vise à désengorger la métropole ivoirienne et à rapprocher les populations de l’agglomération, a-t-il indiqué.
Avant d’ajouter que le métro d’Abidjan transporterait 540 000 passagers/jour. Les principales infrastructures qui seront mises en place sont une(01) plate-forme ferroviaire, 18 stations ou gares, 36 quais à raison de 2 par jour, 28 ponts routes (PRO) et ponts rails (PRA), 52 passerelles piétonnes dont 30 en gare et 22 en ligne, 01 viaduc ou pont ferroviaire en parallèle du pont Félix Houphouët Boigny ainsi qu’un dépôt de maintenance.
S.A.