- Advertisement -

Le Porte-parole du PDCI-RDA, Dr Bredoumy Soumaïla face à la presse: « Après le congrès extraordinaire, d’autres défis attendent notre parti »

318
Listen to this article

 

Le Porte-parole du PDCI-RDA, Dr Bredoumy Soumaïla a animé, ce mardi 27 mars 2023, au siège du parti, à Cocody, une conférence de presse relative aux motivations et enjeux du 7è congrès extraordinaire et les résultats attendus.
Face à un parterre de médias nationaux et internationaux, le Porte-parole du PDCI-RDA, Dr Bredoumy Soumaïla a, d’emblée, précisé que le congrès extraordinaire qui se déroulera le 30 mars prochain est convoqué pour résoudre un problème spécifique ou répondre à une question précise. « La tenue de ce congrès extraordinaire vise à régler des questions d’ordre règlementaire. Il est donc demandé à tous les participants d’observer les dispositions qui seront mises en place »a-t-il indiqué.
Poursuivant, Dr Bredoumy Soumaïla a annoncé des défis immédiats qui attendent le parti septuagénaire, le PDCI-RDA. Il s’agit, entre autres, de la finalisation de la liste des candidats du PDCI-RDA et sa publication pour les élections locales, de l’organisation du 13è congrès ordinaire, de la campagne pour les élections municipales ainsi que du choix des candidats et leur accompagnement pour les sénatoriales.
A l’en croire, le calendrier politique chargé pour le PDCI-RDA sera exécuté avec beaucoup « d’engagement et d’agressivité » après une remobilisation des cadres et des militants suite aux deux sessions du congrès.
Se prononçant sur l’alliance PDCI-PPA-CI pour les élections municipales et régionales, le Conférencier a fait savoir que chaque parti présentera un candidat mais « au finish, l’arbitrage à haut niveau décidera ».
Il a, par ailleurs, dénoncé les inégalités dans le découpage électoral et la répartition des communes dans nos régions. Aux dires du député de Kokomian et Tankessé,  la communalisation est « loin d’être en rapport avec la population et la dotation budgétaire par région n’est pas en relation avec la population » a-t-il fait remarquer, ajoutant que ces inégalités se trouvent également au niveau de la répartition des sièges pour les élections législatives.
Il a ainsi appelé le parti au pouvoir, le RHDP, à un réajustement. « Ce genre d’injustice n’a rien à avoir avec l’houphouëtisme. C’est pourquoi, le PDCI appelle à un rééquilibrage tout en gardant les avantages acquis »a-t-il recommandé.
Soulignant que le Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié mettra bientôt, tous les cadres du PDCI sur le terrain à la rencontre des militants et des populations pour proposer une nouvelle offre afin de tirer le peuple de la souffrance, de l’injustice, de la pauvreté, de la mévente de leurs produits agricoles. « Que les Ivoiriens et ivoiriennes se rassurent, le PDCI est aujourd’hui la seule alternative crédible au pouvoir. Notre parti est prêt à assumer à nouveau cette responsabilité »a-t-il conclu.
S.A.