- Advertisement -

- Advertisement -

Le Porte-parole de Guikahué, Konan Maruis face à la presse : <>

186

 

Le porte-parole du Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA Pr Maurice KaKou Guikahué, l’honorable Konan Maruis et Me Honoré K. ATABI ont animé conjointement, le mercredi 13 décembre 2023, à Cocody (Abidjan), une conférence de presse relative aux tenants et aboutissants du rejet de la candidature du Pr Guikahué et à la mesure de contrôle judiciaire. 

Face aux médias, le porte-parole du Pr Maurice KaKou Guikahué a soutenu que le Pr Maurice KaKou Guikahué a été éliminé et a pris acte de cette élimination « injuste » et « non fondée ». « Pr Maurice KaKou Guikahué ne s’est pas retiré mais on l’a éliminé ou évincé », a précisé l’honorable Konan Maruis.
Avant de dénoncer le non-respect des statuts du parti concernant le processus électoral. « On ne peut pas dire qu’on fait un processus électoral, on établit les règles de départ, on dit qu’on recense les candidatures et à la fin on dit qu’on va afficher la liste définitive des candidats. Mais sans liste officielle des candidats, on a ouvert la campagne électorale », a déploré le porte-parole. On ouvre, ajoute-t-il, une campagne sans connaître les candidats (…) effectivement. Ils ont signifié au Pr Maurice KaKou Guikahué qu’il était éliminé. Pour nous, c’est fini. Il dit qu’il prend acte de son élimination, s’est-il insurgé.
Cependant, il « ira » au 8è congrès extraordinaire prévu le samedi 16 décembre prochain. « Le Pr Maurice KaKou Guikahué, c’est un parcours de militant. En bon militant, il assumera pleinement les responsabilités qu’il a vis-à-vis des militants du PDCI-RDA, c’est-à-dire d’aller au congrès. S’il devait même prendre la parole au congrès en tant que Secrétaire Exécutif, donc numéro 2 du parti, il le ferait », a insisté le Député d’Attiègouakro, Konan Maruis.
Me Honoré K. ATABI a, quant à lui, souligné  que le vice-président et secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué n’est « plus concerné par le processus électoral » pour la présidence du parti.
« Il nous revient de sources bien introduites et de façon récurrente que le nom et l’image du professeur Kakou Guikahué, seraient déjà inscrits sur les bulletins de vote ; nous les mettons en garde », s’ils l’utilisent « nous serons donc obligés de nous pourvoir en justice, ce qu’on ne voulait pas faire », a prévenu l’avocat de l’ex- candidat Maurice KaKou Guikahué.
Cette posture, dira-t-il, vise à « préserver son image et son nom. C’est une mise en garde et nous allons la formaliser dès ce soir même par une sommation portant interdiction d’utiliser son nom et son image dans le processus électoral en cours ».
A l’en croire, le secrétaire exécutif en chef du Pdci,  » a déclaré ne plus être concerné par ce processus, il a écrit au président du Comité électoral, en date du 12 décembre 2023, et ils ont déchargé la lettre ».
S.A.