- Advertisement -

JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT : LA COTE D’IVOIRE ENGAGÉE A COMBATTRE LA POLLUTION PLASTIQUE

256
Listen to this article
Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, a réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à combattre la pollution plastique, ce lundi, à Abidjan-Cocody, à l’occasion du 50ème anniversaire de la Commémoration de la Journée mondiale de l’Environnement (JME) en Côte d’Ivoire, en partenariat avec les Pays-Bas. C’était en présence du ministre de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, Bouaké Fofana, représentant le Premier Ministre.
Cette cérémonie organisée par le ministère de l’Environnement et du Développement durable, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et la Banque africaine de Développement (BAD), se déroule du 2 au 6 juin 2023 autour du thème : « Solutions à la pollution plastique ».
Cette célébration en Côte d’Ivoire vise à sensibiliser l’ensemble des populations sur les solutions actuelles de lutte contre la pollution plastique pour la protection de l’environnement et le bien-être des générations présentes et futures.
« Soyons tous sensibilisés au combat contre la pollution plastique, agissons maintenant et disons tous ‘’Halte à la pollution plastique’’ », a déclaré le ministre Jean-Luc Assi, à l’endroit des experts, des collectivités locales, de la jeunesse, de la société civile et du secteur privé présents à cette occasion.
À l’en croire, la Côte d’Ivoire continuera à mener des actions en renforçant le partenariat public-privé, en accompagnant plusieurs entreprises dans la gestion durable des déchets plastiques au travers d’une approche d’économie circulaire, de création d’emplois verts, de changement profond dans le comportement du citoyen et de mise en place d’un cadre juridique renforcé et incitatif. « L’éducation environnementale de nos enfants et des jeunes sera renforcée. Nous disposerons bientôt d’un nouveau code de l’environnement. Il mettra l’accent sur la responsabilité élargie du producteur et le principe pollueur-payeur en vue d’une protection plus efficiente de l’environnement », a-t-il ajouté.
Pour la directrice exécutive du PNUE, Ingen Andersen, la Côte d’Ivoire, en accueillant la JME, fait preuve d’un engagement fort contre les crises du changement climatique, de la perte de la nature et de la biodiversité, et de la pollution et des déchets. Elle a appelé à mettre fin à la pollution plastique pour la prospérité et la santé de la planète, rappelant que la pollution plastique est une grave menace pour l’écosystème, la santé humaine et le climat.
En outre, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a animé un stand sur le combat contre la pollution plastique et les opportunités socio-économiques durables. À cet effet, des projets innovants du PNUD ont été exposés. Il s’agit, entre autres, de pavés fabriqués à base de déchets plastiques recyclés.
Notons que la Côte d’Ivoire a pris, en 2013, le décret n° 2013-327 du 22 mai 2013 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de la détention et de l’utilisation des sachets plastiques.
S.A.