- Advertisement -

Insertion socio-professionnelle : 154 jeunes sont à l’école pour une formation qualifiante grâce à l’Honorable Jacques Assahoré Konan

81
Listen to this article

Après l’étape de recensement, place à la formation. Au nombre de 154, des jeunes Gblo (région du Gbêkê) vont bénéficier d’une formation qualifiante et diplômante offerte, gracieusement, par l’honorable Jacques Assahoré Konan. Ils sont repartis dans cinq spécialités : Sanitaire social : 43 personnes ; maintenance informatique et réseau :25 personnes, logées à l’internat du Collège Technique de Bouaké ; entrepreneuriat :20 personnes ; électricité bâtiment : 50 personnes, logées à l’internat du Collège Technique de Bouaké et teinture industrielle : 16 personnes. Structure de référence en matière de monitoring à l’emploi, l’AGEFOP a été choisie pour assurer ces formations. La rentrée à l’internat est prévue pour ce mardi 04 octobre 2022 et les cours débuteront le lendemain, 05 octobre.

 

Vendredi dernier, en marge d’un panel économique sur le thème très évocateur : « Quelle contribution des cadres de Gbêkê dans le développement de ladite région », dont il était l’un des animateurs, le député de Diabo-Languibonou a prodigué de sages conseils aux futurs apprenants. En leur demandant, notamment, de saisir les opportunités à eux offertes afin de s’auto valoriser. Toute chose qui aura pour conséquence d’encourager d’autres bienfaiteurs à lui emboîter, a-t-il précisé.

En effet, comme il l’a fait savoir lors du panel économique, le développement, selon l’honorable Jacques Assahoré, doit être une affaire de tous. « Mais la plus grande responsabilité, a-t-il précisé, incombe aux jeunes dont la quasi-totalité est abonnée à la paresse. Ils ne vont pas aux informations mais par contre sur les réseaux sociaux ils sont très prolixes et cela a des conséquences graves pour un pays sous-développé comme le nôtre dont fait partie le Gbêkê ».

 

Parallèlement à cette initiative, deux champs semenciers sont en train d’être mis place pour la formation de 150 jeunes, a-t-on appris. Cet ouvrage, selon Patrice Kouassi, directeur de cabinet politique de l’honorable, a commencé à Diabo par l’étape qui consiste à la préparation de la terre. « Dans les prochains jours, ce sera au tour des jeunes de la sous-préfecture de Languibonou. Être producteur de semences est un corps de métiers qui nourrit bien son homme », a-t-il souligné.

 

Il est prévu, en outre, une rencontre très prochaine entre les villages aux alentours du barrage de la Loca et le chef de projet aquaculture, qui se trouve être un fils du canton Gblo. Et cela à l’initiative de l’honorable Jacques Assahoré, décidé à implémenter ce projet cher au gouvernement ivoirien, ce corps de métier qui peut être à la hauteur de la production du café et du cacao en termes de revenus. Il s’agira, dans un premier temps, d’instruire les populations sur le projet pilote qui s’y trouve et dans second temps, réussir à reproduire ledit projet dans le canton Gblo.

Signalons que ette formation qualifiante qui démarre le 05 Octobre est un pan d’un vaste processus d’aide à l’insertion socio-professionnelle et des jeunes du Gbêkê.

 

Source :igbeke.com