Amanien.Info
  • 7 décembre 2022 23h58

La 1ère édition du Sommet panafricain du théâtre et du 7ème art(SOM’ART) se tiendra du 24 au 26 octobre prochain à Yamoussoukro

ByGermain Ndri

Oct 3, 2022

« Les métiers d’arts et d’audiovisuel, un secteur d’espoir pour les jeunes : état des lieux et perspectives ».  Tel est le thème principal de la première édition du Sommet panafricain du théâtre et du 7ème art(Som’art) qui se déroulera les 24, 25 et 26 octobre 2022, dans la ville aux caïmans, Yamoussoukro, précisément à la Fondation FHB.
L’ annonce a été faite par la Présidente du Comité d’Organisation(PCO) du Som’art, Mme Aïcha Toudonou, lors d’une conférence de presse, qu’elle a animée, ce vendredi 30 septembre 2022,  à Cocody, (salle Majestic SOCOCE).
L’objectif du Som’art est, selon la PCO, d’impliquer les jeunes femmes et hommes dans la recherche des stratégies de développement pour mener à bien l’expansion et la promotion du théâtre et du cinéma en Côte d’Ivoire ainsi qu’à l’international et faciliter leur insertion professionnelle.
Aïcha Toudonou a donné les grandes articulations de ce sommet, qui enregistrera la présence de 1000 participants ( personnalités étatiques, sommités institutions, acteurs de développement de l’industrie des métiers de l’art, entreprises exerçant dans le domaine de la culture ainsi que les jeunes). <<Dans le cadre de ce sommet, il y aura des panels axés sur le partage de savoir-faire de bonnes pratiques et des études de cas (réalisation, distribution, diffusion et recherche de financement), des conférences pour soutenir des projets futurs et des jeunes talents. Des rencontres face à face et de coaching entre professionnels et les jeunes porteurs de projets, et les partenaires potentiels susceptibles de financer et de distribuer ces contenus en devenir afin de perfectionner leur connaissance » a indiqué la Présidente du Réseau des jeunes cinéastes actifs d’Afrique, Aïcha Toudonou.
Le Som’art sera également meublé par des Master Class, un dîner gala, la vente aux enchères et la remise de certificats de participation aux participants.
Le Ministère de tutelle, les experts nationaux, les acteurs, comédiens, réalisateurs, producteurs nationaux et internationaux, les ONG, feront tous, à cette occasion, l’état des lieux et apporteront des solutions prometteuses liées au développement de l’industrie cinématographique en Côte d’Ivoire. Ce, devant plus de 500 jeunes.
Le Som’art vise également à célébrer et valoriser les acteurs du cinéma et du théâtre, créer de club ciné dans les établissements scolaires et de contenus médiatiques dédiés au théâtre et au cinéma, mettre en place un système de pérennisation des acquis dans le domaine du cinéma et du théâtre africain, proposer des activités éducatives et faire former 50 jeunes dont 25 femmes et 25 hommes afin de favoriser leur insertion professionnelle, offrir des opportunités de stage, de voyage aux jeunes engagés, dynamiques et innovateurs.
Dans son intervention, le parrain et Député de Daloa, l’Honorable Amaral Fofana s’est appesanti sur la formation des jeunes dans ce domaine qu’est le cinéma. <<Pour que ce secteur puisse avancer, il faut qu’il y ait des formations. Que ce sommet mette l’accent sur la formation>> a-t-il exhorté, appelant à l’amélioration de la promotion du cinéma.
Aussi le Député de Daloa Commune et Sous-préfectures entend-il accompagner toutes les opportunités et initiatives qui, affirme-t-il, « vont permettre à ce que les jeunes cinéastes puissent s’exprimer ».
Non sans manquer d’inviter tous les jeunes amoureux du cinéma à prendre part à ce sommet.
Il a, par ailleurs, réitéré ses remerciements à l’équipe de l’AVSD( Association des Bénévoles pour le développement Social) pour cette initiative qui est, selon lui, à encourager.
Organisé par l’AVSD, une association de jeunes cinéastes innovateurs, dynamiques et engagés , en partenariat avec la société de Distribution Internationale des Films et Fictions d’Afrique (DIFFA), le Sommet panafricain du théâtre et du 7è Art est une plateforme d’interaction entre professionnels et amateurs du monde de la culture.
Sunday ALAIN