Amanien.Info
  • 1 octobre 2022 23h15

Formation et insertion professionnelles des jeunes : Un séminaire sur l’opérationnalisation et le déploiement de l’Ecole se tient à Jacqueline

ByGermain Ndri

Sep 9, 2022

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Ecole de la 2è Chance (E2C) en Côte d’Ivoire, programme conçu par le Gouvernement pour offrir un nouveau parcours d’acquisition de compétences professionnelles à de jeunes adultes (de 16 à 35 ans) sans qualification ou mal insérés professionnellement, et de les aider à se projeter dans l’avenir, un séminaire est organisé par le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage(METFPA) pour réfléchir sur l’opérationnalisation et le déploiement de l’Ecole de la deuxième Chance (E2C) à partir de l’expérience acquise par la France.
Cet important atelier, qui se déroule du 06 au 10 septembre 2022, à Jacqueville, a pour objectif de rendre opérationnelle et déployer l’Ecole de la 2è Chance en Côte d’Ivoire. Il s’agit, au cours des réflexions, d’expliquer les concepts de l’E2C, de mettre en place des groupes de travail et d’élaborer les principes du cadre opérationnel de l’E2C.
Représentant le Ministre ivoirien de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, à l’ouverture des travaux, le Directeur de Cabinet Adjoint, Kouakou N’Goran Jean-Arnaaud a indiqué que ce séminaire constitue un jalon important de réponse au chômage des jeunes.
Aussi a-t-il annoncé que les travaux marquent le début d’une série d’activités qui devront conduire à la prise de décrets et textes de lois dans le cadre de l’E2C.
Non sans manquer de féliciter les différents partenaires et acteurs, sans lesquels, précise-t-il, « ce projet n’aurait jamais vu le jour pour leur niveau d’engagement ». Avant d’encourager les participants à profiter de ces cinq(5) jours de réflexion, pour proposer des solutions durables au défi de l’emploi.
Ce séminaire, qui réunit 130 experts issus de la Primature, de plusieurs Ministères techniques, organisations patronales, Chambres consulaires ainsi que des partenaires techniques, se déroulera en deux phases, avec une séance plénière et travaux en commission et des travaux en groupes et une restitution.
Notons que les bénéficiaires de l’E2C seront recrutés selon les projets et les besoins des entreprises, afin de garantir une adéquation formation/emploi. Ils bénéficieront d’un accompagnement pour sécuriser leur parcours en insertion professionnelle.
Le dispositif de l’E2C a trois composantes ( le déploiement de l’apprentissage, appui à la professionnalisation des métiers et accompagnement à la réalisation des projets de formation/insertion émanant du secteur productif).
S.A avec Sercom