Amanien.Info
  • 2 octobre 2022 0h47

55ème édition de la journée internationale de l’Alphabétisation: La Première Dame Dominique Ouattara partage sa recette pour lutter contre l’analphabétisation »

ByGermain Ndri

Sep 9, 2022

 

Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire :

« Je souhaite que l’analphabétisme n’ait plus le visage féminin qu’il affiche aujourd’hui »

La Première Dame Dominique Ouattara a parrainé la cérémonie d’ouverture de la 55ème édition de la journée mondiale de l’Alphabétisation, le jeudi 8 septembre 2022, à la salle des fêtes du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

La cérémonie d’ouverture a enregistré la participation de Madame Koné Coulibaly Maïmouna, épouse du Vice-Président de la République, Madame Florence Achi, épouse du Premier Ministre, Madame Mariatou Koné, Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, ainsi que des membres du Gouvernement, Madame Stefania Giannini, Sous-Directrice Générale de l’UNESCO pour l’éducation, des Ministres de l’Education des états membres de l’UNESCO et de bien d’autres personnalités.

 

Placée sous l’égide de l’UNESCO, le thème de cette 55ème édition de la journée internationale de l’alphabétisation est : « Transformer les espaces d’apprentissage de l’alphabétisation ». Elle se déroule du 8 au 9 septembre 2022, sur les bords de la lagune Ebrié, et enregistre la participation de près de 1.000 délégués venant d’Afrique et des autres continents. En effet, cette célébration réunie durant deux (2) jours en Côte d’Ivoire et pour la première fois en Afrique, après l’Inde, le Bengladesh et la France, des sommités mondiales autour des questions éducatives et plus spécifiquement, celles de l’alphabétisation.

La Première Dame Dominique Ouattara, marraine de l’évènement, a tenu à partager à la fois des pistes de solution pour accélérer la lutte contre le fléau de l’analphabétisme, mais aussi, son expérience dans la lutte contre ce phénomène social.  En effet, citant les statistiques de l’UNESCO en la matière, la First Lady, a souligné que le taux d’analphabétisation au plan mondial est estimé à 87 %. La Côte d’Ivoire ne fait pas exception à la règle. En effet, dans le pays, le taux d’analphabétisation est de 43 %. La majorité de cette proportion de la population sont des femmes. Et cette disparité s’accentue en milieu rural. « Selon l’UNESCO malgré les efforts consentis, 87% de la population mondiale au-dessus de 15 ans ne sait ni lire ni écrire. En Côte-d’Ivoire, ce taux est de 43 % dont 2/3 sont des femmes. Cette disparité s’accentue davantage en milieu rural », a révélé Madame Dominique Ouattara. Aussi, face à cette situation peu reluisante, le Gouvernement ivoirien a décidé de relever le défi de la lutte contre l’analphabétisme et de tout mettre en œuvre afin de faire baisser ce taux à un minimum de 30 % dans les prochaines années. Une volonté du Gouvernement ivoirien à laquelle s’inscrit résolument la Première Dame Dominique Ouattara. « En Côte d’Ivoire, notre Objectif est de réduire à un minimum de 30% le taux d’analphabétisme national, à courte échéance. Cela implique l’engagement de tous. Par conséquent, je m’inscris sans réserve dans cette dynamique et je souhaite que l’analphabétisme n’ait plus le visage féminin qu’il affiche aujourd’hui », a-t-elle déclaré. Aussi, pour Madame Dominique Ouattara, le thème de cette 55ème édition de la Journée Internationale de l’Alphabétisation met en évidence la nécessité d’étendre le champ des activités d’alphabétisation au-delà des salles de classes pour atteindre les lieux de travail, les marchés et tout autre endroit où le besoin se ferait sentir sans omettre d’exploiter les potentialités qu’offre la révolution numérique.

 

Plus de 325.000 femmes bénéficient des prêts FAFCI

 

Au titre de ses expériences personnelles, la Première Dame a évoqué la création du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) en 2012 et bien d’autres actions qui sont des stratégies en vue de promouvoir l’autonomisation des femmes et la lutte contre l’analphabétisme féminine.  « Mes actions vont-elles dans le sens, de rendre nos sœurs autonomes car, des femmes autonomes sont plus enclines à adhérer à des programmes d’alphabétisation. Ainsi, en 2012 j’ai initié le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) pour aider nos sœurs à devenir autonomes et améliorer leurs conditions d’existence. Aujourd’hui, plus de 325.000 femmes bénéficient des prêts FAFCI », a rappelé l’épouse du Chef de l’Etat. En plus de cela, les femmes apprennent les rudiments de la comptabilité simplifiée grâce à des formations qui les familiarisent avec l’écriture et les calculs lors des formations du FAFCI.

Notons par ailleurs que la Première Dame s’attaque également à cette question à travers sa Fondation Children Of Africa qu’elle a créé depuis 1998.

Pour Madame Mariatou Koné, Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, cette célébration de la journée internationale de l’alphabétisation en Côte d’Ivoire, est une belle reconnaissance des efforts fournis par le pays pour l’amélioration de l’accès à l’éducation et à l’alphabétisation. Aussi, selon Madame la Ministre de l’Education Nationale, cette tribune est l’occasion de remettre en question l’accès à l’alphabétisation. Pour cette dernière, la Côte d’Ivoire a compris l’importance de l’accès à l’alphabétisation et à l’éducation. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont conduit à l’organisation des états généraux de l’Education Nationale.

Madame Stefani Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’Education, a rappelé les raisons de l’organisation de cette 55ème journée internationale de l’alphabétisation en Côte d’Ivoire. En effet, selon Madame Stefani Giannini, c’est en raison de l’engagement depuis de nombreuses années de la Première Dame pour l’amélioration de l’accès des enfants à l’éducation que l’UNESCO a fait choix de l’organisation de cette rencontre internationale dans la capitale économique du pays.

Monsieur Jean-Marc Yacé, Maire de la commune de Cocody, s’est quant à lui, réjoui du choix de sa commune pour abriter cette cérémonie.

Notons que la cérémonie d’ouverture a pris fin avec la cérémonie de remise des prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO. En effet, deux (2) prix ont été remis à cette occasion. Il s’agit du prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong et le prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation.