- Advertisement -

Fédération des Tradithérapeutes: Le président du conseil d’ administration investi

122
Listen to this article

Le président du conseil d’administration de la fédération des Tradithérapeutes et naturothérapeutes de santé de Côte d’ Ivoire Ano Kouao Daniel, a été investi le mercredi 3 mai, lors d’ une cérémonie tenue à la Maison de la Presse dans la commune du plateau. Cette investiture est la suite de l’ assemblée générale ordinaire de la fédération organisée le 7 avril 2021, qui avait reconduit Ano Kouao Daniel dans ses fonctions de président du conseil d’ administration de cette faîtière. Lors des allocutions, le vice président Dago Théodore, a félicité  les tradipraticiens qui sont venus de Bouaké, Bouaflé, Tiebissou et de toutes les autres régions du pays pour assister à la fête. Il leur a recommandé de travailler avec professionnalisme. Quant au président du conseil d’ administration, il a souligné que cette investiture de son bureau, sera suivi d’ une exposition de médicaments traditionnels améliorés et de consultation gratuite jusqu’au 10 mai. Selon lui, ladite fédération crée le 17 mai 2008, a entre autre objectifs de favoriser la collaboration entre la médecine moderne et la médecine traditionnelle, définir un cadre de déontologie pour assainir le milieu, organiser les formations et les expositions. En ce qui concerne les activités, il a cité la création d’ un jardin botanique et l’ installation d’ une unité de production de médicaments traditionnels améliorés.

 » Sous ma conduite, nous avons en terme de bilan organisé les sections depuis 2008, ce qui a conduit à l’ officialisation de la fonction de médecins traditionnels, fait des études pour déterminer la posologie et l’ emballage des médicaments traditionnels. Nous avons sillonné le pays pour installer les sections de la fédération. Désormais, il y a un décret signé depuis 2015, qui reconnaît la médecine traditionnelle en Côte d’ Ivoire. Nous disons merci à Monsieur le président de la République, au ministre de la santé, au ministre des eaux et forêts » a dit Ano Kouao. Il a souhaité la réorientation des fonds alloués à la médecine traditionnelle, qui ne profite pas aux tradithérapeutes.  » Nous souhaitons que la moitié de cette somme soit versée à la fédération des tradithérapeutes ». Le représentant du directeur du programme de la médecine traditionnelle M.Amessan, a rappelé que cette profession s’ exerce dans la légalité.  » Le programme vous soutien et encourage la création des jardins botaniques. La meilleure organisation des tradipraticiens se fera avec la création d’ un ordre » a-t-il souligné.
C.W