- Advertisement -

Amélioration de la qualité et l’utilisation des services de santé : le Projet SPARK-SANTE connaît un grand succès avant son terme 

27
Listen to this article

 

« Le projet SPARK-SANTE qui a été lancé en collaboration avec la Banque Mondiale (BM), en 2019, a connu un grand succès »,  a déclaré le Directeur de Cabinet et Représentant du Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, Dr Aka Charles Koffi. 
Il s’exprimait à l’occasion des Journées scientifiques marquant la clôture du SPARK-SANTE, organisées du 06 au 07 mai 2024 à Abidjan-Plateau.
Ces Journées scientifiques ont pour but de documenter et présenter les acquis du projet SPARK-SANTE et leurs effets transformateurs sur le système ivoirien en terme de contribution à l’atteinte des objectifs, de promouvoir les bonnes pratiques et leçons apprises de sa mise en œuvre et d’assurer la viabilité des résultats et acquis du Spart-santé, a indiqué le Directeur de Cabinet, Dr Aka Charles Koffi.
Avant de souligner les résultats et acquis du projet Spart-santé.
« Ce projet Spart-santé a permis d’instaurer une culture de la performance qui s’inscrit dans la réforme hospitalière et la responsabilisation des établissements sanitaires », a-t-il dit.
Et d’ajouter que ce programme a servi de « catalyseur pour l’opérationnalisation de la Couverture maladie universelle (CMU) et les résultats encourageants en terme d’abonnement et de la prise en charge des patients ».
Selon le Directeur de Cabinet, la contribution de ce projet, conjuguée aux efforts du gouvernement et au soutien des partenaires au développement a permis l’enrôlement de 12 millions de personnes avec un objectif de 20 millions de personnes d’ici fin 2024.
Au niveau de la nutrition et de la santé reproductive, le projet Spart-santé a, aux dires du représentant du ministre de la santé, mis en place des interventions « à fort impact qui ont considérablement amélioré la gestion de la malnutrition et l’accès des femmes aux services de surveillance prénatale et d’échographie ».
Il a, par ailleurs, indiqué que Spart-santé a permis la mise aux normes d’une cinquantaine d’établissements de santé de premiers niveaux et le renforcement des capacités des institutions de formation dans le domaine de la santé.
Pour sa part, la Directrice des opérations de la Banque mondiale, Marie-Chantal UWANYILIGINA a indiqué que ce programme est crucial. Car, financé à hauteur de 220 millions de dollars, il a fait sa petite contribution.
Bien avant, le Coordonnateur du projet, Konan Kouassi Clovis, a affirmé que la conjonction de l’engagement des équipes de structures techniques et de la banque mondiale et le soutien politique ont permis d’avoir des avancées notables et même d’achever le projet avant terme en atteignant les objectifs visés.
Notons que ces journées ont été ponctuées par des panels.
Prévu pour s’exécuter sur la période 2019-2025, soit 6 ans, le projet Spart-santé a été financé conjointement par la Banque mondiale et le mécanisme de financement mondial(GFF).