- Advertisement -

1er mai 2024 à Yopougon : Adama Bictogo exhorte les travailleurs à devenir des chefs d’entreprise

65
Listen to this article

 

Dans le cadre de la célébration de la fête du travail du 1er, l’Union Nationale des Travailleurs de Côte d’Ivoire (UNATR-CI) a organisé, mercredi, traditionnel défilé sur le Boulevard Alassane Ouattara de Yopougon, suivie d’une cérémonie à laquelle ont pris part le Maire Adama Bictogo, le Ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Me Adama Kamara, le Secrétaire Général du l’UNATR-CI, Yves KODIBO, le Parrain de l’UNATR-CI, Dr Sako Mamadou, le Directeur Exécutif et Représentant de la CGECI, Stéphane Aka Anghui et plusieurs syndicats affiliés à l’UNATR-CI. 
Patron de cette importante cérémonie, le Maire de Yopougon, Adama Bictogo a encouragé les travailleurs à « devenir des Chefs d’entreprise ». << En tant que travailleurs, vous êtes des Chefs d’entreprise en devenir. C’est pour cela que le 1er mai ne doit pas être forcément la fête du travail pour vous maintenir en tant que travailleurs mais aussi avec l’espérance d’être des Chefs d’entreprise, d’être de futurs employeurs>>, a déclaré le Président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, exhortant les travailleurs à la résilience, à avoir « la force du travail et à être des travailleurs qualifiés ».
Il a également invité le patronat à « se donner les moyens de renforcer les capacités des travailleurs et à « porter également la politique de logements sociaux ».
Bien avant, le Ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Me Adama Kamara a remercié le Secrétaire Général de l’UNATR-CI, Yves KODIBO pour son leadership et a exprimé sa reconnaissance à tous les travailleurs, engagés au développement économique et social de la Côte d’Ivoire.
Aussi a-t-il rappelé les actions menées et les efforts consentis par le Gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie quotidienne des travailleurs tant dans le secteur public que dans le secteur privé. Il s’agit, entre autres, de la signature de la seconde trêve sociale, de l’augmentation de l’indemnité de Transport, de l’allocation familiale octroyée aux fonctionnaires, de l’augmentation du SMIG, de l’adoption d’un nouveau barème de salaire minimal catégoriel conventionnel, de l’instauration de la « prime ADO », etc.
Non sans manquer de lancer un appel solennel à l’ensemble des travailleurs de Côte d’Ivoire à l’effet d’adhérer aux instruments de protection sociale, à savoir la Couverture Maladie Universelle(CMU), le Régime Social pour les travailleurs indépendants du secteur informel.
Pour sa part, le Directeur Exécutif et Représentant de la CGECI, Stéphane Aka Anghui a invité le Gouvernement à rendre le Conseil National de Dialogue social plus performant en le dotant de « moyens financiers conséquents ».
Pour rappel, l’UNATR-CI regroupe plus de 350 syndicats de base et plus de 600 000 adhérents.
S.A.