- Advertisement -

SITUATION SOCIOPOLITIQUE EN CÔTE D’IVOIRE: LA SOCIÉTÉ CIVILE INVITE LE POUVOIR ET L’OPPOSITION AU DIALOGUE POUR ÉVITER UNE AUTRE CRISE A LA COTE D’IVOIRE

81
Listen to this article

L’atmosphère délétère qui prévaut en Côte d’Ivoire, caractérisée par des morts, des blessés, des arrestations et la destruction de biens matériels, ne laisse pas indifférent. Cette situation sociopolitique  a donc poussé les organisations de la société civile à réagir au cours de la conférence de presse tenue récemment à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau(Mpa).

Cette réaction a été faite respectivement par le professeur Mohamed Haïdara de l’Ong Save the World(le modérateur), Seydou Yéo, président de ‘’Initiative de la société civile pour la réconciliation(ISCIR) et Armand Krikpeu, président de la Coalition des organisations de la société civile pour l’unité(COSCU).

Ensemble, ces différentes organisations de la société civile ont décidé de se faire entendre de la bonne des manières, en s’engageant malgré le temps court, à trouver des solutions, des voies et des moyens pour éviter une crise plus aigüe aux conséquences incalculables.

En effet, d’une seule voie, les responsables des organisations de la société civile ont  fait  appel à toutes les bonnes volontés œuvrant pour la paix (les chefs traditionnels, les guides religieux, stars de la musique et du sport(Alpha Blondy, Asalfo, Pat Sacko, Murielle Ahouré, Didier Drogba…) à se joindre à elles, aux fins dans un premier temps, de  constituer un groupe national de travail dans le sens de  la quête de la  paix et la cohésion sociale, en abrégé(GNT). Et dans un second temps, d’amener les différentes parties au pouvoir et à l’opposition à un consensus fraternel.

Tout en remerciant le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, pour la main tendue à l’opposition et surtout à son frère, le président Henri Konan Bédié, ils remercient également le Gouvernement pour l’intégration d’une cinquième personnalité à la Commission électorale indépendante(Cei), au titre de l’opposition l’octroi d’un poste de vice-président au Pdci, la composition des Cei locales.

‘’ En nous mettant ensemble pour la cause noble, nous voulons donner un signal fort à l’ensemble de la classe politique et au peuple ivoirien et à tous ceux qui vivent dans notre pays à se pardonner les uns les autres’’, ont-ils indiqué.

Outre ce signal fort, ils n’ont pas manqué de lancer un appel solennel au chef de l’Etat, à prendre toute les initiatives dans le sens d’instaurer un climat de paix en Côte d’Ivoire. Ce qui passe, selon le président du COSCU, Armand Krikpeu, par la libération de tous les détenus de cette crise dont Anne-Marie Bonifon du GPS, Pulchérie Edith Gbalet de ACI et Ange DogoGnato, secrétaire de la COSCU.

David KOUAME