- Advertisement -

Média/12è Journée Mondiale de la Radio:  L’URPCI récompense les meilleures radios et acteurs

239
Listen to this article

Tous les 13 février, le monde entier célèbre la radio. La Côte d’Ivoire a quant à elle, choisi le 17 février 2023 pour célébrer la sienne. Pour l’occasion, la Maison de la Presse d’Abidjan (Mpa) a servi de cadre.
« Radio et Paix » est le thème du panel organisé à cet effet par l’Union des radis de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI).
Les panelistes de cette journée ont tour à tour, instruit de l’importance de la radio ainsi que des acteurs qui l’animent. Il ressort qu’il faut de bonnes productions à l’antenne pour le bonheur des populations. Aussi concernant les animateurs, faut-il encourager le genre.
En marge de cette cérémonie, l’URPCI a profité pour honorer ses acteurs qui ont permis le développement de la radio depuis sa création en 1999.
Pour la première édition de cette cérémonie de récompense des acteurs dénommée ‘’ Oscars de la radio ‘’, les bénéficiaires sont: Marie-Catherine Koissy (MC Koissy), première femme promotrice de radio, directrice de Cocody FM, Diallo Mohamed, membre fondateur de l’URPCI, directeur de radio Binkadi de Ferké, ex-inspecteur général au ministère de la communication, Aboya N’cho, premier président de l’Union, fondateur promoteur de la radio Lepin d’Alépé, Sangaré Yoro, deuxième président de l’Union, ex-directeur de la radio Fraternité de Yopougon et Karamoko Bamba, ex- président de l’Union avec une longue durée de mandature 2007- 2021, promoteur fondateur de la radio Saphir de Bouaké. Et par ailleurs, le PCA actuel de l’URPCI.
Outre ces récompenses, Les radios Abobo FM, Arc-en-ciel d’Abobo (la meilleure production), Alhobé de Bingerville, Fraternité de Yopougon et de Treichville sont reparties avec un prix.
Le jury conduit par le doyen Eugène Kacou a pour cette première édition, privilégié les critères de promptitude dans l’exécution des projets, la régularité vis-à-vis de la HACA et du BURIDA.
Béda Guillaume, représentant du ministère de la Communication a indiqué
Qu’au regard de ses fonctions fédératrices et sociales qui lui permettent d’être en première ligne dans la consolidation de la cohésion sociale, les radios doivent, par des programmes riches, attractifs et éducatifs mettre en relief la nécessité d’entretenir et de développer la paix sociale entre les peuples et les nations.
Et d’ajouter, le thème de cette année nous invite à célébrer la radio comme média de promotion de la paix dans nos vies. Poursuivant, il a transmis l’engagement du ministre à travailler davantage pour envisager et trouver des solutions aux difficultés que rencontrent l’URPCI et les radios membres dans l’exercice de leur noble métier.
Pour terminer son propos, il a exhorté les acteurs de radios au professionnalisme.
‘’ Vous avez entre vos mains un média fort qui appelle un engagement intellectuel, émotionnel et social des auditeurs. Il apparaît nécessaire que la rigueur et le professionnalisme soient votre devise quotidienne ‘’.
Le président du Conseil exécutif de l’URPCI, Éric GOHOU a lui défini la cérémonie et n’a pas manqué de traduire sa gratitude au ministre de tutelle et au président de la HACA, René Bourgoin pour avoir accepté que le prix de la meilleure radio porte son nom.
‘’ Au-delà de cette reconnaissance, le Conseil exécutif a décidé à partir de cette année d’instituer la cérémonie de récompense des acteurs des radios de proximité : les Oscars de la radio. En initiant cette cérémonie, le Conseil exécutif s’engage à promouvoir les hommes et les femmes qui font un formidable travail dans nos stations radios et souvent sans grands moyens ‘’.

D. K