- Advertisement -

Lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles : La Ministre Nasséréba Touré aux femmes :<< Femmes de Côte d'Ivoire, sortez de vos peurs, de vos torpeurs, brisez le silence et dénoncez >>

91
Listen to this article

<< Pour mettre fin à la culture du viol, les auteurs doivent payer pour leurs actes. Femmes de Côte d’Ivoire, sortez de vos peurs, de vos torpeurs. Brisez le silence et dénoncez >> a lancé Nasséréba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, dans une déclaration qu’elle a lue ce jeudi 25 novembre 2021.
C’était à l’occasion de la commémoration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles dans le monde entier.

Dans cette déclaration, la Ministre Nasséréba a appelé toutes les forces vives de la lutte contre toutes les formes de violence à s’impliquer activement dans l’organisation de ces 16 jours d’activisme contre les violences dont le thème national est : << ORANGEZ LE MONDE : TOUS ENSEMBLE, METTONS FIN AUX VIOLS. C’EST MAINTENANT>>

Elle a également indiqué que  » nous avons fait du chemin mais les brimades des femmes continuent, le viol des adolescents n’ont pas cessé » dit-elle.

Avant d’inviter tous à l’union des forces.
<< Joignez vos voix à celle du gouvernement et envoyons un message fort, de tolérance zéro. Unissons nos forces parce qu’ensemble, nous constituons le bouclier de prévention et un rempart contre ces violences à l’égard des femmes et des filles. Ensemble, disons non aux violences à l’endroit des femmes et des filles. Soyons tous mobilisés et agissons maintenant >> a affirmé la Ministre Nasséréba Touré.

Tout en appelant à la conscience individuelle et collective pour une forte mobilisation contre ces crimes, afin de « les réduire voire les éradiquer ».

Elle a, au nom du gouvernement ivoirien, adressé ses remerciements et encouragements aux hommes, aux femmes, aux organisations de la société civile, aux institutions nationales et internationales qui travaillent avec abnégation pour l’élimination de toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles.

Selon le rapport statistique sur les Violences Basées sur le Genre(VBG) de 2020, ce sont, au total, 5 405 cas de VBG qui ont été enregistrés et pris en charge dans les services sociaux en Côte d’Ivoire dont 822 cas de viol. La majorité de ces cas de viols était perpétrée sur les mineurs de moins de 18 ans, soit 77 %.

Rappelons que chaque année, la période du 25 novembre au 10 décembre marque la commémoration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles dans le monde entier.

 

S.A.