- Advertisement -

Fête de la Tabaski 2024: Le Président de l’UREM-CEDEAO appelle à la paix en Côte d’Ivoire

22
Listen to this article

La célébration de la fête de la Tabaski 2024, dimanche 16 Juin 2024, a été l’occasion pour le Président de l’Union des Ressortissants des Etats Membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Urem-Cedeao), Son Excellence El Hadj Kaba Sékou, d’adresser des vœux de cohésion et de paix à tous citoyens vivant en Côte d’Ivoire. En présence de plusieurs personnalités ce jour-là, à son domicile d’Abidjan Cocody-les deux plateaux, cet Ambassadeur de la Paix s’est félicité de la paix qui règne dans ce pays, permettant aux Ivoiriens et à tous les frères et sœurs venus d’ailleurs de vaquer tranquillement à leurs activités lucratives.

Ils ont été nombreux, les invités à venir soutenir le président Kaba Sékou ce jour du sacrifice du mouton, entouré, à l’occasion, de la famille, des enfants et de la belle-famille Kaba. Pour le Président de l’Urem-Cedeao, par ailleurs Président du Haut Conseil des Guinéens résidant en Côte d’Ivoire, ‘’en ce jour de sacrifice, je voudrais en appeler à une paix durable en Côte d’Ivoire ainsi qu’à la cohésion sociale. La Côte d’Ivoire, notre seconde patrie qui nous a accueillis, doit demeurer en paix. C’est pourquoi nous adressons chaque jour que Dieu fait nos prières à Allah, et plus particulièrement ce jour du sacrifice du mouton’’, a-t-il dit. Au nom des invités, il est revenu à Patrick Mangoné Bi, candidat malheureux aux dernières élections municipales en Côte d’Ivoire, dans la Commune d’Abobo, pour le compte du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) dont il est le Secrétaire général adjoint en charge d’Abobo, Anyama et Brofodoumé et Président de l’Organisation non gouvernementale ‘’Abobo vision nouvelle’’, d’exprimer ‘’la joie d’être aux côtés de notre père et ami, le Président Kaba Sékou. Notre présence, ce jour, à ses côtés résulte de sa grande sollicitude. Il répond aux critères d’un vrai chef, qui ne rejette personne, et exhorte chaque fois qu’il en a l’occasion, à la cohésion et à la paix’’, a-t-il dit. Idem pour Augustin Bagodou, cadre de l’administration ivoirienne, qui s’exprimait au nom de la belle-famille.

Tata Belloh