- Advertisement -

- Advertisement -

Église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire: Le Révérend pasteur Ediemou Blin Jacob: » que le résultat de l’enquête qui me reconnaît comme seul chef de l’église soit appliquée »

110
Le président de l’église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire le révérend pasteur Ediemou Blin Jacob, a animé une conférence de presse le jeudi 17 mars, à la maison de la presse au plateau. Il a parlé de l’ évolution de cette église depuis sa création jusqu’à ce jour.  Selon lui,  l’ église du christianisme céleste est une église africaine révélée, fondée par le prophète Samuel Bilehou Joseph Oschoffa. Il a ajouté que cette église a été envoyée en Côte d’Ivoire par le prophète Oschoffa qui a souligné que la Côte d’Ivoire est un pays béni de Dieu. Ce qui explique qu’ il soit venu lui même implanter cette église en Côte d’Ivoire.

Le Révérend pasteur Ediemou a noté qu’il a été investi par le prophète Oschoffa comme seul responsable de l’ église du christianisme céleste en Côte d’Ivoire. Il a d’ ailleurs produit une attestation, dans laquelle le prophète Oschoffa affirme que le pasteur Ediemou jacob est  » responsable spirituel de notre église en terre ivoirienne et exerce à plein temps la charge qui incombe à sa dignité ecclésiastique depuis le 17 novembre 1977, date à laquelle il a été investi par nous devant Dieu et devant les hommes ». Il a précisé que l’ article 107 de la constitution de l’église du christianisme céleste stipule qu’ il y a un seul diocèse dans un pays, dirigé par un seul responsable. Et en Côte d’Ivoire, ce responsable est le pasteur Ediemou jacob.
Sur ce sujet, le ministère des cultes avait mené une enquête sur le conflit de leadership au sein de l’ église du 24 au 30 septembre. Et au terme  de cette enquête, le Ministre des cultes a dans un document signé le 24 février 2005, décidé que  » l’ administration de la Côte d’Ivoire ne reconnaît désormais que monsieur Ediemou Blin Jacob comme seul chef de diocèse de l’ église du christianisme céleste. Ce document dont les journalistes ont reçu copie, mentionne  » A ce titre il demeure l’ unique interlocuteur de mon département en ce qui concerne les questions relevant de cette église sur toute l’ étendue du territoire national ».
Raison pour laquelle le révérend pasteur Ediemou demande aux autorités de faire appliquer cette décision prise par l’ administration ivoirienne.  » Je demande au président de la République de venir à mon aide pour que les résultats de l’enquête menée par l’État de Côte d’Ivoire soit appliquée » a-t-il dit.
Parlant de l’ actualité récente marquée par la venue du pasteur Emmanuel Oschoffa en Côte d’Ivoire le mois dernier, il a déploré le fait qu’ il soit venu sans tenir compte de la réunion de recherche de consensus organisé par le ministre de l’ intérieur le général Vagondo.  » Il est venu sans ce consensus. La Côte d’Ivoire est en danger. Comment peut on dire que quelqu’un ne peut pas venir et le voir subitement en Côte d’Ivoire. Pourquoi est ce que les béninois et les nigérians viennent donner l’ onction en Côte d’Ivoire pour nous humilier » s’ est il interrogé.  Le pasteur Ediemou a souligné qu’ il a déjà assez fait, pour la réconciliation entre les dignitaires et veut désormais que le résultat de l’ enquête qui le reconnaît comme seul président de l’église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire soit appliquée. Il était accompagné lors de cette conférence de presse par le supérieur évangéliste Zakpa.
C.W