- Advertisement -

COAM: La prise en charge des cancers du sein et de l’asphyxie néonatale au cœur des échanges

131
Listen to this article
La 7è Journée scientifique du Chapitre Côte d’Ivoire couplée à la 1ère Journée scientifique de la faculté de pédiatrie du Collège Ouest-Africain des Médecins (WACP/COAM) s’est déroulée, ce jeudi 28 juillet 2022, au département des Sciences Médicales d’Abidjan(Université FHB de Cocody), autour du thème : « Diagnostic et prise en charge des cancers du sein/prévention et prise en charge de asphyxie néonatale ».

« Les cancers du sein et l’asphyxie néonatale sont des pathologies très fréquentes en Côte d’Ivoire et qui apportent de gros problèmes de mortalité au sein de la population » a indiqué le Pr AGOH Serge, Représentant du doyen de l’UFR des Sciences Médicales d’Abidjan, estimant que c’est au cours de ces échanges qu’il sera possible de trouver des solutions pour améliorer la prise en charge des patients.
Il s’est dit également satisfait pour le doyen qui est membre du collège, et surtout pour la faculté de médecine, car, dira-t-il, « ce sont des activités scientifiques qui honorent la faculté de médecine et qui apportent un plus-value à la formation médicale continue et viennent enrichir le protocole de prise en charge des différents patients que nous suivons chaque jour ».
Cette journée statutaire a été meublée par des échanges et discussions  de haut niveau sur des thèmes très édifiants et enrichissants présentés par des médecins spécialistes.
Dans sa brillante présentation portant sur le thème, « prévention et prise en charge de l’encéphalopathie anoxo-ischémique du nouveau-né à terme: le point de vue du pédiatre », Pr Évelyne AKAFFOU a rappelé au personnel de santé et aux membres du Chapitre, l’importance de bien « surveiller le travail de l’accouchement » pour éviter l’encéphalopathie anoxo-ischémique (qui est une maladie qui arrive au moment de la naissance, lorsque l’accouchement du nouveau-né a été difficile et que le nouveau-né a été privé d’oxygène).
Le risque de cette maladie, précise Pr Évelyne AKAFFOU, est que l’enfant grandit avec un retard mental.
Elle n’a pas manqué laisser un important message à la communauté, au personnel de santé ainsi qu’aux autorités.
« Au niveau de la communauté, toute femme enceinte doit se faire suivre normalement, régulièrement et respecter ses rendez-vous. Au niveau du personnel de santé, chaque fois qu’un accouchement doit avoir lieu, il faut respecter les règles à mettre en œuvre pour que l’accouchement se déroule bien. Au niveau des autorités, il faut équiper les maternités du minimum nécessaire pour éviter l’encéphalopathie anoxo-ischémique du nouveau-né, se mettre à niveau régulièrement »a-t-elle recommandé.
Quant au Pr DIABATE Sidiki, du service de radiologie du CHU de Treichville, il a planché sur le « Diagnostic radiologique des cancers du sein ».
Pour sa part, le Professeur DIOMANDÉ Mohenou Isidore Jean-Marie, Chef de service d’Anotomie Pathologique du CHU de Cocody et Président du Chapitre national, a fait une brillante présentation sur le thème, « Diagnostic Anatomo-pathologique des cancers du sein ». A l’en croire, la médecine personnalisée est, aujourd’hui, possible, en ce qui concerne la prise en charge du cancer du sein.
Pr DIOMANDÉ Mohenou a, par ailleurs, souligné quelques défis à relever du chapitre ivoirien.
« Aujourd’hui, il y a une nécessité de se faire connaître, il y a le problème d’accréditation des services de la santé.  Nous allons aussi mettre en place un certain nombre de plaidoyers afin de les soumettre au Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle »a relevé le Président du Chapitre national et Vice-Président du Collège Ouest-Africain des Médecins.
Créé en 1976 au Nigéria avec 5 pays anglophones, le Collège Ouest-Africain des Médecins (WACP/COAM) est une organisation de spécialistes de la médecine en Afrique de l’Ouest. Il regroupe 14 pays de la CEDEAO. C’est une structure de référence dans la formation médicale post-doctorale, capable de dispenser et soutenir une formation de haute qualité aux médecins généralistes inscrits au DES, d’offrir la formation professionnelle continue conformément aux normes internationales. Organisé en facultés (faculté communautaire de médecine interne, faculté de pédiatrie, faculté de médecine de laboratoire), le COAM développe également des partenariats avec des organismes appropriés, publie des livres, des revues et d’autres documents scientifiques pouvant être utiles à l’appui de ses activités.
La prochaine Assemblée Générale du COAM est prévue en octobre 2022 à Accra, au Ghana.
Sunday ALAIN