- Advertisement -

CCOSC:les Organisations de la Société Civile exigent la mise en œuvre effective du cadre de concertation Etat-Société Civile 

26
Listen to this article

Mobiliser les experts des secteurs public, privé et institutionnels pour les assises de concertation avec la société civile ; mobiliser les parties prenantes pour 38 tables rondes thématiques de concertation avec la société civile sur les PND et les PSD ; renforcer les capacités de 300 Organisations de la société civile (OSC) et leur participation citoyenne aux résultats des parties prenantes par 152 experts des ministères, administrations, institutions, organisations, coopérations et entreprises. 
Tels sont les objectifs des assises de formation et de concertation des secteurs public, privé et institutionnel avec la société civile ivoirienne, qui se déroulent, du 28 au 31 mai 2024, à Abidjan-Cocody, autour du thème :  » Redevabilité, renforcement de capacité des OSC et évaluation de la participation citoyenne au PND et PSD des parties prenantes (ministères, administrations, institutions, Organisations, coopérations et entreprises ».
A l’ouverture de ces assises, le Président du conseil d’administration (PCA) de la Convergence des OSC pour le cadre de concertation Etat-Société Civile, N’Da N’Guessan Joël, a recommandé la mise en œuvre effective du cadre de concertation Etat-Société Civile. « Notre objectif est que le cadre de concertation Etat-Société Civile, soit  véritablement mis en œuvre, que les décrets soient adoptés et que l’interaction entre l’État et la société civile soit réellement effective dans un cadre inclusif », a-t-il suggéré,  invitant les ministères à « venir vers la société civile pour l’instruire sur les actions qu’ils mènent ou ce qu’ils font ».
Évoquant les maux qui minent la société civile, le PCA de la Convergence des OSC pour le cadre de concertation Etat-Société, a affirmé que la société civile a besoin d’être formée à plusieurs niveaux(au niveau sectoriel, etc).
A l’en croire, les attentes de ces assises sont la concertation entre l’État et la société civile, la création d’une grande cohésion sociale entre toutes les organisations de la société civile et les parties prenantes en terme de gouvernance en Côte d’Ivoire et une subvention de l’État à la société civile.
Abondant dans le même sens, la Présidente de l’organisation ACI(Alternative Citoyenne Ivoirienne), Pulchérie Gbalet, a indiqué que ces assises visent à faire en sorte que la société civile soit informée de tout ce que les ministères devraient faire, mais surtout à travailler ensemble.
Aussi a-t-elle souligné les incompréhensions de la société civile sur son propre rôle. « Il y a des organisations de la société civile, qui malheureusement ignorent que le rôle de la société civile est étendu à tous les domaines, même la politique. C’est important qu’à travers ces assises, on ouvre les yeux sur le fait que la société civile est transversale », a fait savoir la Présidente de ACI.
Invitant les organisations de la société civile à la solidarité.
Le Conseiller et Représentant du Premier Ministre, l’honorable KARAMOKO Yayoro, a, pour sa part, indiqué que ces assises permettront d’instruire les Ivoiriens et faire des propositions pour que « le pays avance effectivement vers le développement ».
Il a également exhorté les Ivoiriens à participer au développement du pays à travers les débats contradictoires.
Durant ces 4 journées, le cadre de concertation des organisations de la société civile (CCOSC) va se prononcer sur les grands sujets d’intérêt général. Ce, à travers des panels de haut niveau, des échanges. Plusieurs représentants ou ministères et institutions prendront part aux travaux.
Pour rappel, les assises des OSC ont été lancées,  du 19 au 21 décembre dernier à Abidjan-Cocody. Elles ont permis la mise en place d’un grand cadre de concertation des organisations de la société civile, avec l’adoption d’un mémorandum d’entente, la mise en œuvre de la Convergence (le collectif) des OSC pour le cadre de concertation Etat-Société civile (COSC-CCESC), une OSC multi-sectorielle…
S.A.