- Advertisement -

Autonomisation de la femme et sécurité alimentaire : Lancement officiel des activités de la coopérative « M’Mon Djramè » des productrices d’Attiéké de Yopougon-Kouté

198
Listen to this article

Les activités de la société coopérative « M’Mon Djramè » des femmes productrices d’Attiéké de Yopougon-Kouté ont été officiellement lancées, le samedi 15 avril 2023, à l’Espace Manioc dudit village, en présence du Directeur Général de l’Office d’Aide à la Commercialisation des Produits Vivriers (OCPV), Adou Bernard GNENYE.

<<Nous allons tout mettre en œuvre pour trouver des fonds de déroulement, des appuis financiers pour accompagner cette coopérative. Nous allons veiller à ce que l’Etat accompagne la Chefferie villageoise de Yopougon-Kouté pour achever la construction du marché>>, a promis le Directeur Général de l’OCPV, Adou Bernard GNENYE à l’issue de la cérémonie.
Avant de remercier la Chefferie villageoise de Yopougon-Kouté pour ce beau joyau, le marché qu’elle est en train d’offrir aux femmes pour la transformation de leurs produits Vivriers.
Il a également indiqué que le Gouvernement  est  toujours aux côtés des populations quand il s’agit de la sécurité alimentaire des populations.
C’est pourquoi, il a, au nom du Gouvernement, pris des engagements forts pour  » accompagner les femmes de Yopougon-Kouté dans leurs activités de transformation du manioc, accompagner la Chefferie villageoise dans la construction de cet espace qu’elle offre aux femmes pour produire un Attiéké de très bonne qualité », a-t-il dit.
Tout en rassurant que ce projet va connaître un « aboutissement heureux ».
Pour sa part, la PCA de la Société coopérative « M’Mon Djramè », Mme Djoman Françoise a exprimé son satisfaction et formulé quelques doléances au Directeur Général de l’OCPV, M. Adou Bernard GNENYE.
Il s’agit de l’obtention d’une unité de transformation de l’Attiéké(de toute chaîne), des tricycles, de la location de terrains, des besoins de matières premières, d’un marché en poudre de manioc. Aussi a-t-elle souhaité que l’OCPV mette la coopérative en relation avec des partenaires.
Quant à lui, le Chef du village de Yopougon-Kouté, APITI APITI Clément s’est réjoui dans la mesure où l’appel de la communauté villageoise de Yopougon-Kouté a été entendu par l’OCPV.
Il a également précisé que ce chantier(l’espace) va abriter toutes les activités de fabrication de l’Attiéké et va permettre l’autonomisation des femmes. <<C’est un grand projet que nous avons nourri et initié sur fonds propres. Je crois que l’OCPV va s’atteler à trouver des partenaires pour nous accompagner dans sa réalisation afin de permettre aux femmes d’être heureuses, de se prendre en charge et d’être autonomes>>, a-t-il indiqué.
Poursuivant, le garant des us et coutumes a souligné que la construction de cet espace va occuper sainement les femmes, leur permettre d’avoir des ressources financières additionnelles et cela va contribuer à l’emploi des jeunes, a-t-il dit.
Bâti sur une superficie d’environ 1400 M2 (40 m de longueur et 36 m de largeur), l’espace de production et de fabrication d’Attiéké de YOPOUGON-KOUTÉ comprend des machines de broyage, un espace réservé à l’épluchage et au séchage, deux (02) bureaux destinés aux femmes de la Coopérative M’Mon Djramè, une salle de réunions ainsi qu’une salle de réception. C’est un bâtiment R+1. Les travaux de construction de cet espace ont débuté depuis 2020 et ont été interrompus en raison de la pandémie à Covid-19. Depuis décembre 2022, les travaux ont redémarré. Cet espace, faut-il le préciser, que la Chefferie villageoise de Yopougon-Kouté met à la disposition des femmes n’est pas à louer. Ce joyau dont les travaux de construction s’élèvent à près de 45 millions de FCFA, va permettre aux femmes dudit village de produire l’Attiéké dans de bonnes conditions.
Pour rappel, la Société coopérative « M’Mon Djramè » a été créée en 2011.
SUNDAY Alain