- Advertisement -

Premier RDV d’EPR : Les grandes innovations du nouveau statut général de la fonction publique au menu des échanges 

46
Listen to this article
Le tout premier Rendez-vous  du Cercle de réflexion, Engagés pour la République (EPR), un mouvement citoyen proche du RHDP, a eu lieu le jeudi 30 mai 2024, à Abidjan-Plateau, autour du thème : « Les grandes innovations du nouveau statut de la fonction publique ».
Dans son allocution, le Président d’EPR, Solomann Abraham Sanogo,  a indiqué les enjeux de cette nouvelle tribune et les objectifs du mouvement. « Ce rendez-vous marque le début d’une série de rencontres destinées à promouvoir des échanges constructifs et enrichissants avec d’éminentes personnalités et des experts de divers secteurs d’activités sur des sujets d’actualité et d’intérêt général qui impactent qualitativement la société et la vie de nos concitoyens », a-t-il déclaré.
A en croire le Président National d’EPR, l’objectif principal de ce rendez-vous est de créer un espace de dialogue ouvert où nous pouvons explorer des idées, poser des questions et approfondir notre compréhension des sujets cruciaux qui façonnent notre nation.
Il s’agira,  pour nous, à travers « Les RDV d’EPR »,  de permettre au citoyen lambda de mieux comprendre et de s’approprier tous les grands projets et programmes gouvernementaux », a-t-il dit.
Ajoutant que le thème choisi est crucial, car le nouveau Statut Général de la Fonction Publique représente une avancée significative pour l’administration publique et pour tous les fonctionnaires du pays. « Par le dialogue et l’engagement, tous les citoyens pourront contribuer à bâtir une République moderne et solidaire », a-t-il souligné.
Premier invité des rendez-vous du mouvement citoyen, Engagés pour la République (EPR), le Directeur Général de la Fonction publique, SORO Gninagafol a, pour sa part, expliqué les grandes lignes de ce nouveau statut général de la fonction publique.
Il a rappelé que la loi n° 92-570 du 11 septembre 1992, portant Statut Général de la Fonction Publique, « constituait, au moment de son adoption, une avancée significative pour les droits et obligations liant l’État aux fonctionnaires et agents. Cependant, après trente(30) ans d’application, des voix se sont élevées contre certaines dispositions de cette loi, tant au sein des organisations syndicales que de l’administration elle-même. C’est ainsi qu’un nouveau Statut Général a été adopté pour améliorer les conditions de vie et de travail des fonctionnaires », a-t-il affirmé.
Aux dires du Conférencier, le projet de loi consensuel, voté à l’unanimité à l’Assemblée Nationale le 30 mai 2023 et au Sénat le 7 novembre 2023, a été promulgué par le Président de la République sous le numéro 2023-892 du 23 novembre 2023.
Ce nouveau statut vise, selon lui, à apporter une meilleure organisation des emplois ainsi que des droits et obligations des fonctionnaires en Côte d’Ivoire. « Notre administration va se doter d’un outil moderne pour gérer nos fonctionnaires et les mettre dans des conditions de travail optimales en vue de la performance attendue, « a-t-il précisé.
Avant de relever les grandes lignes de ces innovations. Il s’agit , entre autres, de la classification et le profil de carrière, de l’emploi et la mobilité professionnelle, des Agents contractuels, des droits et obligations des fonctionnaires, de l’évaluation-Formation continue-Promotion-Distinction Honorifique, de la rémunération et des avantages sociaux, de la Discipline, de la cessation définitive des fonctions et la Pension.
Selon lui, 17 décrets sont à prendre pour rendre opérationnel les nouvelles lois sur le statut général de la fonction publique.
A ce jour, la Côte d’Ivoire compte 285 000 Fonctionnaires et Agents de l’Etat, uniquement des civils.
S.A.