Amanien.Info
  • 8 décembre 2022 0h17

Le Président de la CGECI, Jean-Marie ACKAH, face à la presse : »Les entreprises du secteur formel subissent une pression fiscale de l’ordre de 27% minimum »

ByGermain Ndri

Oct 21, 2022

Le Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Jean-Marie ACKAH, a, à l’occasion de la première édition de la tribune dénommée, « Le Patronat face à la Presse », jugé l’environnement fiscal, parafiscal et règlementaire encore « trop contraignant pour les entreprises formelles ».
« Selon une étude faite par le Patronat ivoirien, les entreprises du secteur formel subissent une pression fiscale de l’ordre de 27% minimum et entre 27 et 33% pour certains secteurs d’activité. Ces entreprises ont donc une fiscalité qui devient lourde, voire confiscatoire » a déploré Jean-Marie ACKAH, indiquant qu’en faisant la moyenne, la Côte d’Ivoire présente un taux de pression fiscale qui est bas, de l’ordre de 13%, voire 14%; quand la norme communautaire dans l’espace UEMOA vise un taux de pression fiscale de 20% et l’objectif cible pour les pays émergents, un taux de pression fiscale de l’ordre de 25%.
Le Président du patronat ivoirien a, ainsi, recommandé une révision de la politique fiscale. A l’en croire, il nous faut engager des réformes fiscales pertinentes, audacieuses, imaginatives, permettant de déboucher sur une fiscalité en phase avec nos objectifs économiques.
Il a insisté sur l’approche d’une solution qui part de l’élargissement de l’assiette fiscale. « Il faut amener de plus en plus le secteur informel à basculer dans le secteur formel »a-t-il proposé.
Le Président de la CGECI a, par ailleurs, indiqué qu’il est important, pour notre pays, la Côte d’Ivoire, d’avoir un tissu de PME « dense ». Pour lui, les PME ont besoin d’accompagnement, de soutien et de garantie auprès des banques. « Nous appelons à une présence plus forte des structures d’accompagnement au financement des PME »a-t-il lancé.
Pour sa part, poursuit-il, la CGECI se donne les moyens de mieux accompagner le secteur privé et surtout nos PME, en œuvrant aux côtés de l’Etat à reformuler l’écosystème entrepreneurial et les structures d’appui et d’accompagnement.
Il a annoncé le10è anniversaire de la CGECI Academy, forum économique annuel, couplé à la tenue de la 2è Rencontre des Entrepreneurs Francophones(REF), prévu du 27 au 28 octobre prochain, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan-Cocody.
S.A.