Amanien.Info
  • 7 décembre 2022 23h05

JMT-CDT 2022 : Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba salue l’imagination, l’ingéniosité et l’audace des agro-transformateurs et équipementiers locaux

ByGermain Ndri

Nov 15, 2022

Le Ministre ivoirien du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a procédé, le jeudi 10 novembre 2022, à l’ouverture de la 7è édition des Journées des Métiers de la Transformation des Produits agricoles du Centre de Démonstration et de promotion de Technologies( JMT-CDT 2022), en présence du Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan, par ailleurs parrain des JMT, Hien Sié Yacouba, du Directeur Général du CDT, MEITE Adama Basséssé, de la responsable de I2T(Société Ivoirienne de Technologies Tropicales) et également première adjointe au Maire de la commune d’attiégouakro, Mme Mensah Aman Marie Laurence, etc.
Placées sous le thème, « La Démarche qualité pour la petite agro-industrie » et organisées par le  CDT et ses partenaires, les Journées des Métiers de la transformation des produits agricoles contribueront au développement de l’Agro-industrie en Côte d’Ivoire à travers une meilleure approbation par les agro-transformateurs ivoiriens et équipementiers locaux des principes de la démarche qualité.
Cette tribune permet, selon le ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, de « mettre en lumière tout le savoir-faire de nos industriels( hommes et femmes) qui se sont donnés à la transformation des produits locaux ».
Il dit être satisfait de l’imagination, l’ingéniosité et le courage des agro-transformateurs et équipementiers locaux.
<<Tous les agro-transformateurs font preuve d’imagination, d’ingéniosité, d’audace à l’effet de transformer tous les produits vivriers et de rente,  transformés de façon artisanale et semi-artisanale et mis à la disposition de nos consommateurs, nos populations. Je pense que cela est une satisfaction et répond à l’appel du Chef de l’Etat, Alassane OUATTARA, de mettre l’accent sur l’industrialisation et la transformation de nos produits locaux pour amener les ivoiriens à consommer les produits fabriqués en Côte d’Ivoire »a-t-il indiqué.
Avant de remercier le CDT notamment son Directeur Général pour tous ses efforts consentis, chaque année, de pouvoir mettre en avant la valorisation de nos produits et équipementiers locaux.
A l’en croire, le secteur industriel est essentiel dans la mise en œuvre de la transformation structurelle de notre économie. <<La Côte d’Ivoire a un tissu industriel économique existant qui représente aujourd’hui 36% de la valeur ajoutée manufacturière au niveau de l’espace CEDEAO. L’objectif est d’augmenter cela à l’horizon 2030. Le secteur industriel représente 21% du PIB. L’objectif est qu’en 2025, nous soyons à 25% et en 2030, à 30% et accroître la part de l’industrie manufacturière dans la composition de nos produits intérieurs bruts>> a-t-il dit.
Le Ministre Souleymane Diarrassouba a également salué les efforts faits par rapport à la qualité et la conservation des produits locaux ainsi que leur packaging.
Aussi a-t-il rassuré les agro-transformateurs que l’Etat ivoirien sera toujours disponible à les accompagner pour avoir plus de financement. Afin de continuer à accroître et densifier, dira-t-il, « la contribution de l’industrie de nos produits intérieurs bruts et que notre industrie, à travers la petite transformation, l’Agro-industrie soit toujours pourvoyeur d’emplois pour les jeunes et les femmes ».
Il a, par ailleurs, saisi l’occasion pour exhorter tous les inventeurs, les agro-transformateurs à toujours déclarer, dans leur démarche, leurs produits, leurs idées, leur marque commerciale, etc, auprès de l’Office Ivoirien de la Propreté Intellectuelle(OIPI) qui, à son tour, en fera de même auprès de l’Office Africain de la Propreté Intellectuelle (OAPI).
Non sans manquer d’inviter les jeunes étudiants à l’entrepreneuriat. Pour lui, l’avenir de la Côte d’Ivoire se trouve dans la promotion du secteur privé et l’entrepreneuriat. « On peut réussir sa vie en étant entrepreneur et c’est en étant entrepreneur qu’on réussit d’ailleurs mieux sa vie. Cela doit être un crédo pour nos jeunes » a fait savoir le premier responsable ivoirien du Commerce, de l’Industrie et de la promotion des PME.
Ces Journées, qui se tiennent les 10, 11 et 12 novembre,  seront marquées par un panel, des expositions ( sur les produits transformés localement, les machines de fabricants locaux), des rencontres B to B, etc.
S.A.