• 8 août 2022 0h58

Politique nationale : Le PDCI-RDA demande la mise en œuvre des principales recommandations du dialogue politique

ByGermain Ndri

Juil 6, 2022

Le Porte-parole du PDCI-RDA, Dr Brédoumy Soumaïla a animé, ce lundi 27 juin 2022, au siège du parti (Cocody), une conférence de presse au cours de laquelle, il a demandé la mise en œuvre des principales recommandations du dialogue politique (démarré le 1er décembre 2021 et ayant pris fin le 04 mars dernier à Abidjan, Plateau).

<<Il y a certes les premières retombées du dialogue politique mais nous attendons la mise en œuvre des principales recommandations concernant la libération de tous les prisonniers politiques issus des crises électorales, la réforme de la CEI, le découpage électoral, l’audit de la liste électorale, le retour de tous les exilés politiques et la rencontre des trois Grands « Bédié, Ouattara et Gbagbo » pour solder les contentieux d’ordre strictement politique>> a déclaré le Porte-parole du  PDCI-RDA, Dr Brédoumy Soumaïla.
Avant d’ajouter : « Il a été demandé à tous les partis et leaders politiques de poser la conduite des actions et actes d’apaisement. C’est ce que le PDCI a toujours fait et continue de faire » a-t-il soutenu.
Le Député de Kokomian et Tankessé a également décrié, à cette rencontre, la gouvernance du parti au pouvoir, le RHDP.
A cet effet, il a dénoncé une hausse du taux d’inflation qui s’établirait à 4,5 % en 2022, le stock de la dette, la cherté de la vie, la circulation de la drogue, les effondrements incessants d’immeubles à Abidjan.
A cela s’ajoutent les questions d’assainissement et d’inondations, de transport, de logement,  l’accentuation de la crise sécuritaire et la menace djihadistes à nos frontières, etc.
« En un mot, les ivoiriens vivent dans le stress et la peur. Ils ne sont pas heureux comme ils étaient sous le pouvoir PDCI-RDA » a laissé entendre le porte-parole du parti septuagénaire, le PDCI-RDA.
Face à toutes ces situations, le Député de Kokomian et Tankessé invite le gouvernement actuel à être « suffisamment humble en faisant  appel à la nation », en trouvant un consensus national pour « sauver le pays »a-t-il souhaité.
Non sans manquer de souligner que le PDCI est un parti qui est « capable de diriger ce pays.
Notons que la rencontre de ce jour s’inscrit dans la volonté du Président du PDCI, Henri Konan Bédié de moderniser le parti et lui offrir des réelles chances pour la reconquête du pouvoir d’Etat. L’honorable Brédoumy Soumaïla Kouassi a aussi annoncé, à cette deuxième session de la séance « Face à la Presse », les prochaines principales activités du parti notamment le tenue du Bureau Politique prévu mi-août et le congrès en novembre prochain.
S.A.