• 7 juillet 2022 16h17

Prévention et rééducation des troubles du langage et de la communication : Les premiers orthophonistes formés en Côte d’Ivoire reçoivent leurs diplômes

ByGermain Ndri

Juin 8, 2022

Les seize (16) premiers orthophonistes formés en Côte d’Ivoire ont reçu, ce jeudi 02 juin 2022, leurs diplômes après trois années de formation de durs labeurs. C’était à l’occasion d’une cérémonie de remise solennelle de diplômes à la première promotion des Orthophonistes organisée par l’APOCI(Association Professionnelle des Orthophonistes en Côte d’Ivoire).
C’est l’Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS) d’Abidjan-Treichville qui a servi de cadre à l’organisation de cette cérémonie qui a enregistré la participation de l’Inspecteur Général de la Santé, Dr Ablé Ekissi, de la Directrice Générale de l’INFAS, Pr Méliane N’Dhatz-Ebagnitchié Epse SANOGO, du Représentant du Président de l’APOCI, BOUEKA Rachidou, de la Vice-présidente de l’association Physionomie et Orthophoniste à l’Hôpital de Lyon Sud(France), Julie Penavayre, etc.
« L’ objet de cette cérémonie est, en réalité, la célébration du mérite, la valorisation de la formation professionnelle, l’hymne à la réussite » a indiqué l’Inspecteur Général de la Santé, par ailleurs Représentant du Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle, Dr Ablé Ekissi.
Aussi a-t-il félicité les récipiendaires pour ces diplômes obtenus de  » haute lutte et au prix d’une concentration exemplaire ».
<<Vous avez fait montre d’une conscience estudiantine louable.Vous avez fait honneur non seulement à vos familles, mais aussi à votre communauté et votre pays. Vous méritez de la nation toute entière. Je vous exhorte à la persévérance dans l’effort. Vous n’avez plus droit à l’erreur. Vous êtes condamnés à réussir au risque d’annihiler les efforts accomplis et les peines endurées durant tant d’années>> a insisté l’Inspecteur Général de la Santé.
Il n’a pas manqué de réitérer ses remerciements à tous les acteurs ayant contribué à la formation des spécialistes de l’orthophonie. Il s’agit de la la Direction de l’INFAS, l’université Alassane OUATTARA de Bouaké, Orthophonie du Monde, l’APOCI ainsi que tous les enseignants nationaux et internationaux qui sont intervenus dans cette formation.
Pour sa part, la Directrice Générale de l’INFAS, Pr Méliane N’Dhatz-Ebagnitchié Epse SANOGO a remercié le Ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle qui a, affirme-t-elle, permis que cette filière s’ouvre cette année au public et de faire une formation initiale.
C’est une formation qui, à l’en croire, va combler un grand vide pour cette discipline particulière.
Elle a, en outre, précisé qu’il y a une nouvelle promotion (après cette première promotion) en formation. « Cette nouvelle promotion qui est en formation va donc finir dans 3 ans et cela va augmenter le nombre d’orthophonistes »a précisé la première Responsable de l’INFAS.
Représentant les récipiendaires, Boko Jean Philippe a exprimé son satisfecit et estimé que, lui et ses collègues orthophonistes ont un engagement fort envers ceux qui entrent en formation.
Notons que l’orthophoniste est un professionnel de la santé qui travaille à prévenir, évaluer et rééduquer les troubles du langage et de la communication. Il est au service des patients (enfants et adultes)en milieu hospitalier, scolaire, en cabinet ou à domicile pour rééduquer et accompagner dans les difficultés de langage.
En Côte d’Ivoire, faut-il le rappeler, les spécialistes de l’orthophonie sont regroupés au sein de l’APOCI. Créée le 28 octobre 2016, l’association professionnelle des orthophonistes en Côte d’Ivoire ( APOCI) a pour objet de promouvoir la profession d’orthophonie, de développer des activités et des techniques orthophoniques par des cadres d’échanges et de partages sur les pratiques orthophoniques, de défendre les intérêts des orthophonistes, d’étudier les problèmes liés à la profession et si possible, proposer des solutions aux autorités compétentes, de stimuler et aider les membres à leur perfectionnement à travers l’organisation des journées de formation.
Sunday ALAIN