• 7 juillet 2022 15h52

19è édition de l’opération « Bilan de santé »/Dr ANON Yannick, Bénévole de la santé : <>

ByGermain Ndri

Juin 17, 2022

<<Chaque individu doit se soucier de sa santé. On ne doit pas attendre qu’on ait un malaise, un bobo ou des céphalées avant de se rendre à l’hôpital>> a déclaré Dr ANON Yannick, Bénévole de la santé, par ailleurs Médecin-traumatologue, à l’occasion de la 19è édition de l’opération « Bilan de santé » organisée par les Bénévoles de la santé préventive et Radio Espoir.
C’est l’Ecole Seny Fofana sise dans la commune de Port-Bouët qui a abrité cette opération de portée sociale.
Il faudra, aux dires de Dr ANON, « inculquer cette valeur aux populations en leur disant qu’il faut se faire vérifier sa santé tous les trois (3) mois ».
A l’en croire, on ne peut être « immunisé à 100% ». C’est pourquoi, le Spécialiste de la traumatologie a invité les populations à avoir, dit-il, cette habitude de se faire vérifier, avoir un bilan de santé.
Aussi a-t-il demandé aux autorités de plus communiquer, éduquer la population ivoirienne à avoir vraiment ce réflexe de faire le bilan de Santé et aussi, d’aider les bénévoles de la santé dans cette tâche à travers des communications plus accrues et des soutiens.
L’objectif de cette opération est, selon François d’Assise HONDEGLA, Infirmier-major à la clinique Saint Déni et Coordonnateur du projet  » Bilan de santé », de privilégier la prévention, permettre à tous les patients d’avoir la culture du bilan de santé.
Pour cette 19è édition, indique-t-il, l’accent est mis sur la qualité des services que nous menons mais également sur l’approche d’aider au mieux les patients ayant certaines pathologies comme le diabète, l’hépatite virale B, l’insuffisance rénale.
François d’Assise HONDEGLA a également demandé aux ONG intervenant dans les maladies métaboliques de les accompagner en créant un réseau et aux autorités sanitaires de les aider en leur affectant le personnel approprié.
Il a, en outre, rassuré les populations que cette opération est « une réalité ».
Non sans oublier de réitérer ses remerciements au Parrain, le Député et 1er Adjoint au Maire de la commune de Port-Bouët, ADJA Alain pour son soutien indéfectible,  aux différents laboratoires qui les accompagnent ainsi qu’au Programme National de Lutte contre le Cancer(PNLCC).
Les résultats de ces 10 examens médicaux ( paludisme, anémie, système immunitaire, infections, fièvre typhoïde, Hépatique virale B, diabète, insuffisance rénale, VIH (à la demande) maladies cardiovasculaires) seront disponibles dans 10 jours et sont à retirer au siège de Radio Espoir, à Port-Bouët et au studio de Radio Espoir, à la Paroisse Saint Albert Le Grand.
Représentant le CNTS( Centre National de Transfusion Sanguine) à cette occasion, le Président de l’Union nationale des donneurs de sang de Côte d’Ivoire section Port-Bouët et Grand-Bassam, Kouassi Jean-Marie Vianney, qui est à son 102è don de sang, a, pour sa part, demandé aux populations « de venir faire le don de sang pour pouvoir sauver des vies humaines » a-t-il exhorté, ajoutant que le don de sang est « un sacerdoce pour lui ».
Notons que cette 19è édition qui a enregistré la participation de plus de 480 personnes a été marquée par une opération de don de sang avec le CNTS.
Pour rappel, le bénévole de la santé est un agent qui a le souci de travailler de façon caritative et humaine sans vraiment attendre quelque chose en retour. C’est un groupe d’agents de santé (plus d’une vingtaine) mobilisés et prêts à apporter secours à certaines organisations, à mobiliser la population dans le cadre de la santé.
Sunday ALAIN