• 7 juillet 2022 16h34

Ouverture à Abidjan de la 8è édition du Salon de l’Architecture et du Bâtiment (Archibat 2021)

ByGermain Ndri

Déc 10, 2021

<< La fabrique de la ville aux professionnels>>, tel est le thème de la 8è édition du Salon de l’Architecture et du Bâtiment (Archibat 2021) qui a ouvert ses portes, ce mercredi 08 décembre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, Cocody, en présence du Ministre de la Construction, du Logement et de l’urbanisme, Bruno Nabagné Koné, de plusieurs membres du gouvernement ivoirien, du Président du Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNAO) de Côte d’Ivoire, Joseph Amon, etc.

Procédant à l’ouverture du salon, qui se tient sur 4 jours ( du 08 au 11 décembre), le Ministre de la construction, du Logement et de l’urbanisme et Président de Archibat 2021, Bruno Nabagné Koné a indiqué que ce salon a montré la maturité des principaux acteurs, il a permis de mettre la lumière sur des talents, sur la créativité des acteurs ivoiriens du cadre « Bâtir ».

A en croire le Président de Archibat 2021, il faut doter les villes d’instruments modernes et adaptés pour tous, il faut des constructions stables et durables.
<<Il faut accroître la sécurité sur les sites. En 2020, nous avons délivré 17 000 ACD contre 5 500. Il faut absolument des constructions stables et durables parce qu’au-delà de R+2, il faut obligatoirement l’intervention d’un professionnel>> a-t-il affirmé.

L’intervention des professionnels, ajoute-t-il, permettra d’avoir un environnement mieux sécurisé.
Bruno Nabagné Koné a également souligné que la sensibilisation sur les effondrements d’immeubles sera poursuivie sur toutes l’étendue du territoire national.
Sur les dernières années, 24 effondrements ont été enregistrés dont 09 en 2020.
Depuis mars 2021, aucun effondrement n’a été enregistré.

Bien avant, le Président du CNOA, Joseph Amon a marqué la volonté du secteur privé à accompagner le ministère de la construction, du Logement et de l’urbanisme et le gouvernement ivoirien.
<< Les acteurs du secteur privé que nous sommes, nous voulons vous accompagner, ainsi que le gouvernement, dans ce défi des grands changements et mutations des villes qui vont se réaliser indéniablement>> a affirmé le Président du CNOA.

Nous devons, poursuit-il, « prendre en compte les transformations, ces changements à l’économie du futur, en intégrant les profondes mutations qui s’opèrent aujourd’hui aujourd’hui. Nous prenons cet engagement et les actes de ces rencontres qui feront suite aux différents panels, vous seront remis à la clôture de cette 8è édition »a-t-il indiqué.

A travers les différents panels qui meubleront le volet scientifique de ce salon, il ne s’agira pas seulement de débattre, mais de trouver des pistes de solutions à apporter au gouvernement. Il s’agira également de porter un regard nouveau sur la ville de demain et la pratique professionnelle dans la transformation des cités.

Le concours du plus beau stand, des rencontres B to B, des ateliers, cinq panels autour des conférences thématiques, des récompenses et un trophée meubleront ce salon.
L’offre habituelle du salon a été maintenue, c’est-à-dire organiser le salon en 3 pavillons. Le premier pavillon, « habiter et décorer » regroupe les promoteurs immobiliers et objets de décoration. Le deuxième pavillon, « Finir et aménager » regroupe tout ce qui est peinture, revêtement, moquette et le pavillon principal « Bâtir » regroupe les architectes et bureaux d’études.

Notons que selon les chiffres de la banque mondiale, le taux d’urbanisation en Côte d’Ivoire est passé de 20% à 55% en moins de 60 ans avec en perspective, un taux de l’ordre de 75% à l’horizon 2050.

 

S.A.