• 8 août 2022 0h26

Festival  » J’ aime Koumassi: Mme Pohan invite au respect des lois

ByGermain Ndri

Déc 10, 2021

Le deuxième édition du festival  » J’ aime Koumassi » se déroule du 10 au 18 décembre. La première journée a été marquée par le salut aux couleurs ce vendredi matin, à la place de l’ espérance, située au grand carrefour de Koumassi, en présence des responsables dont Mme Diby, secrétaire générale de la Mairie de Koumassi et commissaire générale du festival.  Suivi de la conférence publique  inaugurale, qui s’est tenue à la salle des mariages de la Mairie. Ladite conférence avait pour thème: » l’ incivisme un frein au développement » animée par Mme Pohan Odile, psychologue de renommée. La conférencière a souligné que tout ce qu’ on fait qui n’ est pas conforme à la loi est de l’ incivisme.

 » Quand on ne paye pas les taxes, les impôts, c’ est de l’incivisme, c’ est un frein au développement, car l’ État a besoin de cet argent pour le développement du pays » a-t-elle dit. Elle est revenue sur l’ actualité, avec le phénomène des élèves qui perturbent les cours pour imposer les congés anticipés de fin d’ année. Elle a souligné que l’ école est le lieu où l’ on forme les cadres de demain et déploré l’ attitude des élèves qui commettent des troubles. Elle a souhaité que l’ on montre aux élèves des modèles de personnes qui ont réussi grâce à l’ école.  » C’ est l’ école qui permet la mobilité sociale. C’ est grâce à l’ école qu’ un enfant de pauvre peut occuper une place dans la société » a-t-elle soulignée. Elle a demandé aux parents d’ éduquer leurs enfants en étant eux même des modèles.Selon la conférencière toutes formes de fraude est un frein au développement. Mme Diby et les adjoints au Maire Djere Fatohmata et Mabea étaient présents lors de cette conférence, ainsi que les chefs traditionnels et religieux, des associations de femmes, des étudiants. La première journée va se poursuivre l’ après midi avec la cérémonie officielle de lancement à la place de l’ espérance et l’ ouverture de la foire commerciale et gastronomique à la place inch’ Allah.
Calvin Wandji