• 30 novembre 2021 12h40

Lutte contre le Travail des Enfants: Le CNS outille près de 200 élèves de Tiébissou contre le travail des enfants

ByGermain Ndri

Nov 16, 2021

Après le Lôh Djiboua et l’Agnebi-Tiassa, le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) en partenariat avec le Conseil Café-Cacao, l’Association les Amis de San-Pedro et l’ONG Santé Mobile France, a organisé, sur invitation de M. N’Dri Germain, Maire de Tiébissou, une campagne de sensibilisation de près de 200 élèves sur le Travail des Enfants, le vendredi 12 novembre 2021. L’atelier pédagogique s’est déroulé au foyer de Tiébissou et a enregistré la participation de M. N’Dri Germain, Maire de Tiébissou, du Dr N’Goran Koffi, Directeur Général Adjoint du Conseil du Café-Cacao et de près de 200 élèves des classes de 5ème, 4ème et 3ème des collèges et lycées de Tiébissou.

Parallèlement à cette campagne de sensibilisation, l’ONG Santé Mobile France de Madame Oumou Dembélé Camara, a procédé du 12 au 13 novembre 2021, à l’hôpital de Tiébissou, à un dépistage gratuit de la tension artérielle et du diabète. En effet, ce sont 400 personnes au total que cette ONG a pu diagnostiquer durant ces deux (02) jours à Tiébissou.

  1. N’Dri Germain, Maire de Tiébissou, a au nom de ses administrés, tenu à saluer Madame Dominique Ouattara, Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et la Travail des Enfants (CNS) d’avoir accepté de dépêcher ses collaborateurs pour sensibiliser les élèves de sa localité contre le phénomène de Travail des Enfants. Pour le premier magistrat de cette commune, cette campagne est opportune pour sa commune, car Tiébissou est une zone de transit pour les trafiquants convoyant les enfants dans les zones de production de cacao telles que Gagnoa et Soubré. Pour terminer, M. N’Dri Germain a remercié les responsables des ONG les Amis de San Pedro et Santé Mobile France pour leur participation à cette campagne pour le bien-être des élèves et des populations de Tiébissou.

Durant une trentaine de minutes, M. Amani Michel Konan, consultant national sur la question de Travail des Enfants au Cabinet de la Première Dame s’est entretenu avec ses petits auditeurs. Il leur a expliqué par le menu et parfois dans un style question-réponse, la nécessité de la lutte contre le travail des enfants. En effet, pour ce dernier, la lutte contre ce phénomène est d’autant plus importante que si rien n’est fait, les pays occidentaux pourraient mettre un embargo sur le cacao ivoirien au prétexte qu’il est produit par des enfants. Face à ce danger, le Président de la République, selon M. Amani, a confié la lutte contre ce phénomène à travers le CNS à Madame Dominique Ouattara fort de sa grande expérience dans le domaine de la protection des enfants.

  1. Désiré Beugré, Président de l’Association les Amis de San Pedro a, quant à lui, présenté un film sur le parcours de la cabosse à la tablette de chocolat. Pour ce dernier, l’objectif de cette initiative est de faire prendre conscience aux enfants de l’importance du cacao sur le plan économique et le développement de la Côte d’Ivoire. En effet, il a rappelé que la Côte d’Ivoire est le premier producteur de cacao au monde avec deux (02) millions de tonne par an soit 40 % de la production mondiale de cacao. Poursuivant, il a rappelé que l’économie du pays se repose sur le cacao. D’ailleurs, ce sont, selon ce dernier, 15 millions d’ivoiriens qui vivent grâce au cacao. L’atelier s’est achevé par des questions réponses et des travaux pratiques pour les élèves.

Notons que lors de la seconde journée de la campagne de dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle menée par Santé Mobile France, M. Beugré Désiré, Président de l’ONG les Amis de San-Pedro a offert un lot de médicaments de première nécessité d’une valeur de 2 millions F CFA à l’hôpital de Tiébissou. Ces dons ont été réceptionnés par M. Goussiro Ernest, Préfet du Département de Tiébissou et par M. N’Dri Germain, Maire de la localité. Au nom des populations, ces derniers ont tenu à remercier l’ONG pour cette action humanitaire qui vient à point nommé au vu des travaux de réhabilitation en cours à l’hôpital de Tiébissou.