• 30 novembre 2021 11h14

Le Ministère de la Construction du Logement et de l’Urbanisme prévoit une campagne spéciale de sensibilisation dans la commune de San-Pedro

ByGermain Ndri

Nov 5, 2021

La redynamisation des services fonciers urbains sont plus que jamais importants face à une offre de ressources foncières qui se raréfie et eu égard à des attentes de plus en plus fortes des usagers du service public.

Car il faut le rappeler, le Ministère de la Construction du Logement et de l’Urbanisme (MCLU) est l’objet de plusieurs récriminations parfois infondées relatives aux dossiers d’actes en traitement dans ses différents services et directions.

En effet, 12 415 actes sont encore en cours de traitement dans les services déconcentrés du ministère depuis plus d’une année et 2974 ACD signés, en stock non retirés par les usagers, pour divers motifs.

Il convient de préciser que le rapport préliminaire de la mission d’Optimisation du Processus de Délivrance des Actes (OPDA) a mis en évidence les lenteurs dans le traitement des dossiers dans les structures déconcentrées du MCLU et par les acteurs de la chaîne foncière à l’intérieur du pays. De même qu’il a révélé un manque de sensibilisation aux réformes et procédures auprès des populations. Ce qui a eu pour conséquence une baisse sensible de la production des actes.

Face à cet enjeu, le ministre KONÉ Nabagné mise sur une caravane spéciale d’ échanges avec les populations sur les enjeux et défis auxquels le MCLU fait face au quotidien dans la gestion du développement urbain. Mais aussi à les informer sur l’ensemble des réformes en cours dans ce département ministériel.

Dénommée ; « Opération Tiroirs vides», cette caravane fait escale à San-Pedro les 4 et 5 novembre 2021.

Du 11 au 30 octobre 2021, cette même caravane a sillonné les villes de Korhogo, Abengourou, Daloa et Yamoussoukro en vue d’améliorer le bilan des services du MCLU.

Les résultats attendus de cette action sont les suivants :
– La population sensibilisée sur les procédures du MCLU ainsi que l’importance de l’ACD ;
-une augmentation du nombre de demandes d’ACD ;
– la signature effective de plus de 80% des actes en cours de traitement ;
-une augmentation de demandes de Permis de Construire ;
-une augmentation de nombre de contrats sécurisés de bail à usage d’habitation sollicités;
-la réduction effective à plus de 80% du stock des actes à délivrer aux usagers (rejets et ACD signés) ;
– le renforcement de la crédibilité du MCLU;
-une augmentation effective de demandes d’actes, induisant une augmentation des recettes ;
-la réduction des litiges fonciers.

Thierry Lagognon