• 18 octobre 2021 19h47

Une rencontre pour dissiper les malentendus entre Nabo Clément et les Chefs autochtones Kroumen s’est tenue mercredi 29 septembre à San-Pedro

ByGermain Ndri

Oct 4, 2021

Une rencontre de trois heures pour se parler afin de dissiper les malentendus entre le sénateur Bouéka Nabo Clément, ex-député maire de la commune de San-Pedro et ses parents Kroumen a eu lieu le mercredi 29 septembre 2021.
Au terme de ces échanges qui se sont déroulés à la fondation Nemlin Félix à San-Pedro village, Koyé Gnépa Pascal, chef de canton central de la région  de San-Pedro, par ailleurs membre du directoire de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire en a donné le contenu.
« Il y a eu des dissensions entre notre fils Boueka Nabo Clément qui, à un moment donné de notre histoire s’est comporté de façon anormale envers les chefs que nous sommes », a souligné le chef Koyé Gnépa non sans rappeler que ces malentendus survenus aux termes des dernières élections ont conduit à une rupture entre lui et les chefs.
Conscient de la situation l’ex premier magistrat de la commune a alors délégué les chefs de Grand-Béréby pour obtenir le pardon des siens.
« On a accepté le pardon, mais j’avais demandé en son temps qu’il vienne lui-même en personne pour que nous puissions nous saluer. C’est donc chose faite ce matin », a expliqué le chef Koyé Gnepa Pascal, très détendu  à la sortie de cette rencontre.
 D`ailleurs pour attester et souligner la bonne ambiance dans laquelle s`est déroulée cette rencontre à laquelle ont également pris part une délégation de la chefferie de Grand-Béréby et le chef central Kroumen, Nemlin Goué Pierre, le chef de canton central, a fait savoir que le sénateur Bouéka Nabo Clément et ses parents ont pu fumer le calumet de la paix.
« A parti de ce jour, Nabo Clément et ses parents, les chefs que nous sommes avons scellé un lien comme par le passé. Désormais, nous allons marcher avec lui à tant que notre fils », a-t-il indiqué.
Selon lui, cette  rencontre n`est pas la dernière, d`autres suivront pour consolider les acquis afin de chasser définitivement les nuages de malentendus qui se sont installés dans les rapports entre le sénateur et ses parents depuis quelque temps. Au total, l`on peut retenir que les premières retrouvailles furent remarquables pour le sénateur Bouéka Nabo Clément et ses parents autochtones Kroumen. Cette rencontre a permis à chacun de vider son cœur, de se parler franchement mais fraternellement, et de convenir de la nécessité d`œuvrer unis dans l`intérêt supérieur de la région de San-Pedro.
« Je salues sa majesté Koyé Gnepa Pascal et tous  les chefs présents pour avoir répondu à cet appel. Le développement de notre région, telle est l’ambition qui m’amène à faire taire nos divergences. Car le développement ne peut se faire sans l’entente entre les fils et filles de San-Pedro », a déclaré très soulagé Bouéka Nabo Clément en langue Bagwé traduite en français par un traducteur présent à cette rencontre qui a pris l’allure d’une cérémonie.
On peut donc le dire, les malentendus , l`éventualité d`une déchirure entre plusieurs chefs Kroumen et le sénateur Nabo Clément sur lesquelles ses adversaires politiques fondaient leur espoir de voir Nabo perdre sa côte de popularité , n`aura pas lieu. Grâce à l`intervention bien comprise et heureuse des uns et des autres  qui se sont parlé et qui ont surtout su se faire entendre.
Lagognon Thierry.