• 18 octobre 2021 19h30

Le Ministre en charge de la santé, de l’hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle, Pierre N’Gou Dimba a procédé, ce vendredi à Cocody, au lancement officiel des activités d’octobre Rose du CNRAO (Centre National d’Oncologie Médicale et de Radiothérapie Alassane Ouattara) en présence du Représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean-Marie Vianny YAMEOGO.

Dans son allocution, le Ministre Pierre N’Gou Dimba a indiqué le cancer du sein, 1er cancer de la femme dans le monde et 1er cancer de la femme en Côte d’Ivoire, est un « véritable problème de santé publique ».
Cependant, dit-il, le cancer du sein n’est plus une fatalité en raison des programmes scientifiques réalisés en cancérologie.
<< En effet, découvert tôt, le cancer du sein guérit totalement dans 9 cas sur 10. Dès lors, le dépistage précoce apparaît comme une véritable arme et incontournable dans la lutte contre le cancer.
Malheureusement, dans bon nombre de cas, le diagnostic est fait tardivement, à des stades imposant des modalités trop coûteuses pour résultats satisfaisants>> a fait remarquer le Ministre Pierre Dimba.

Poursuivant, Pierre N’Gou Dimba a mentionné les actions et l’engagement du gouvernement ivoirien dans la lutte contre le cancer du sein.
<< l’État de Côte d’Ivoire a mis un point d’honneur à la lutte contre le cancer du sein. Cet engagement fort de l’État s’est manifesté à travers quatre (4) grands groupes d’actions( la création du Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLCa), la création et la mise en fonctionnement du CNRAO, etc )>> a-t-il indiqué.

Le premier responsable de la santé en Côte d’Ivoire a, toutefois, évoqué les défis qui restent à relever en dépit des grands efforts qui ont été déployés et les résultats encourageants.

<< Notre objectif est d’étendre la gratuité à tous les médicaments anti-cancéreux. Nous avons le devoir de vaincre le cancer et dire aux autres, à ceux qui nous entendent que le cancer du sein n’est pas une fatalité en Côte d’Ivoire>> a rassuré le Ministre Pierre N’Gou.

C’est pourquoi, il a invité tout le monde ( le gouvernement, la société civile, les fondations, entreprises, professionnels de santé, travailleurs, ONG particuliers…) à travailler en synergie, à vulgariser leurs acquis afin de faire bénéficier de tous ceux qui en ont besoin.

« Je voudrais à cette occasion lancer un appel à tous les acteurs de la lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire de travailler dans un esprit d’équipe et non le groupe »a-t-il exhorté.

Pierre N’Gou Dimba a, par ailleurs, invité les populations à se faire dépister, car, dira-t-il, « le cancer du sein peut se guérir et l’ablation du sein n’est pas obligatoire ».

Il a également encouragé le personnel du CNRAO à sensibiliser davantage les ivoiriens sur cette pathologie.

Bien avant, la Directrice du CNRAO, Pr DIDI-KOUKO COULIBALY Judith a présenté les avancées dans la prise en charge du cancer du sein.
Il s’agit de la nouvelle acquisition de machines en juin 2021 par l’établissement dont elle a en charge, des appareils évolutifs, la mise en place de la téléconsultation.
Le CNRAO a également apporté des actions sociales en faveur des populations.
A savoir le paiement des soins par fractionnement, la réduction des paiements, la gratuité de plusieurs médicaments.
Notons que jusqu’au 31 août 2021, le CNRAO a reçu plus de 5 000 patients dont 1076 patients souffrant du cancer du sein.
Des témoignages édifiants des anciennes patientes du cancer, un sketch ainsi que le renouvellement de la signature d’une convention entre le CNRAO et le CHU d’Angré ont été les temps forts de cette cérémonie de lancement des activités d’octobre Rose du CNRAO.

 

 

S.A.