• 23 septembre 2021 20h52

Soupçon de corruption dans les sociétés publiques, opération “coup de poing” : Le Ministre Zoro Épiphane Ballo fait le grand déballage

ByGermain Ndri

Sep 15, 2021

Le Ministre Ivoirien de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, Zoro Épiphane Ballo a, lors d’un point de presse qu’il a animé ce mardi 14 septembre au plateau, dévoilé la conduite de l’opération de vérification dénommée “coup de poing” au sein des structures délivrant des services publics à fort soupçon de corruption.

Face à un parterre de médias nationaux et internationaux, le Ministre en charge de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, Zoro Épiphane Ballo a indiqué que la conduite d’opérations “coup de poing” visant à mener des investigations dans des structures délivrant des services publics permettra de “soulager le quotidien des ivoiriens en freinant les formes de corruption les plus pernicieuses dans les structures visées ; en dissuadant la poursuite d’actes de corruption dans les autres structures délivrant des services publics et en améliorant la perception des ivoiriens sur les efforts entrepris par le gouvernement”.

Poursuivant, le Ministre Zoro Épiphane Ballo a précisé que la conduite de ces opérations s’inscrit dans le cadre des résultats 1 et 3 de la feuille de route 2021 du ministère, qui visent à dissuader les acteurs de la corruption et renforcer la relation de confiance entre l’État et les citoyens.
Cette démarche comprends 3 volets, à savoir la phase de préparation des opérations, la phase de mise en œuvre des opérations ainsi que la phase de la mise en place de dispositif anti-corruption dans les structures concernées.

A en croire le Ministre Zoro Épiphane Ballo, les premières collectes d’information du ministère et d’autres sources d’information émanant d’organisation diverses notamment l’ONG TRANSPARENCY, des données de l’INS et AFROBAROMETER ont permis d’identifier des secteurs prioritaires et les formes de corruption les plus pernicieuses pour les populations.
<<Les services publics concernés sont le transport. Avec l’opération de vérification de faits de corruption signalés au niveau de la SICTA( Société Ivoirienne de Contrôles Techniques Automobiles et Industriels). Il a été recueilli des preuves montrant des individus non-agents de la SICTA “facilitateurs” recevant des pots de vin des mains d’usagers afin d’éviter les files d’attente à ceux-ci, d’éluder des pénalités de retard et de leur assurer un passage avec succès lors du contrôle technique>> a révélé Zoro Épiphane Ballo.

Avant d’ajouter qu’une autre opération de vérification “d”allégations d’extorsion de fonds par ces agents de sécurité (police et gendarmerie) lors de contrôles routiers “nous a permis de recueillir des vidéos montrant des agents de police et de gendarmerie recevant des sommes d’argent des maintenant des usagers”.

Il a également indiqué qu’il a été constaté des tracasseries routières en lien avec le convoyage de produits vivriers.

Selon le Ministre Zoro Épiphane Ballo, ces pratiques “ont un effet sur l’augmentation des produits de consommation”.
<< En clair, le racket a un lien avec la vie chère. Plus les transporteurs subissent des tracasseries routières, plus cela se fait sentir sur les ménages et le quotidien des populations>> a expliqué le Député de Sinfra.

Il a, par ailleurs, mis à nu des soupçons de paiement de pots de vin au niveau des secteurs de la santé, de la justice et de la construction.

 

L’honorable Zoro Épiphane Ballo a fait savoir enfin que les résultats de ces investigations ont été transmis aux autorités compétentes.
En ce qui concerne les fonctionnaires et agents de l’Etat civil, les dossiers, indique-t-il, sont transmis au Procureur de la République, autorité compétente à cette fin pour “engager les poursuites pénales”.

Pour ce qui est des forces de défense et de sécurité, il a précisé que le Commissaire du gouvernement a été saisi.
Il a, à cet effet, annoncé une conférence de presse qu’il animera conjointement avec le Commissaire Ange Kessy Kouamé ce vendredi 17 septembre afin de communiquer les poursuites engagées à la presse.

 

Sunday Alain