• 18 octobre 2021 20h43

Conseil des ministres/ PND 2021-2025: Accélérer la transformation économique et sociale

ByGermain Ndri

Sep 23, 2021

Le conseil des ministres s’ est tenu le mercredi 22 septembre au palais présidentiel, sous la conduite du chef de l’État Alassane Ouattara. Au cours dudit conseil, plusieurs communications ont été entendues, dont celle relative au plan national de Développement ( PND) 2021-2025. Selon le porte parole du gouvernement Amadou Coulibaly, ce plan a été élaboré sur la base de l’ étude nationale prospective Côte d’Ivoire 2040 et le  plan stratégique 2030. Il vise à lever les obstacles résiduels, pour Accélérer la transformation économique et sociale du pays amorcée avec les précédents plan de Développement. Ledit plan est structuré sur six axes a dit le ministre de la Communication et des médias et porte parole du gouvernement.

A savoir la transformation structurelle de l’ économie par l’ industrialisation et le développement. Le développement du capital humain et la promotion de l’ emploi. Le développement du secteur privé et l’ investissement. Mais aussi le renforcement de l’ inclusion de la solidarité nationale et de l’ action sociale. Le développement régional équilibré , la préservation de l’ environnement, la lutte contre le changement climatique. Et enfin le renforcement de la gouvernance, la modernisation de l’État et la transformation culturelle.
Dans cette dynamique, le PND 2021- 2025 projette une croissance économique moyenne de 7,5%.
Au titre du ministère du transport, le conseil a entendu une communication sur le déploiement d’ un réseau de 100 autobus à Bouaké par la Société de Transport Urbain ( SOTRA), offrant des conditions de confort et de sécurité. Ces bus rouleront sur huit lignes. Mais d’ ici 2023, la sotra entend déployer 400 bus à Bouaké sur 10 lignes. Ce qui permettra la création de 1300 emplois directs et 2000 emplois indirectes a dit le porte parole du gouvernement. D’ autres villes de l’ intérieur ne sont pas en reste. Ainsi, à l’ horizon 2023 les villes de Yamoussoukro, Korogho et San Pedro auront leurs lignes de transport urbain.
Au titre du ministère de la défense, le porte parole du gouvernement a souligné que selon les premières enquêtes, le crash de l’ hélicoptère MI 24 survenu dans la nuit du 9 au 10 septembre dernier, dans la localité de Togolokaye dans le nord du pays, a été causé par des conditions météorologiques défavorables.  » l’ aéronef a pu être frappé par la foudre. Une boîte noire a été retrouvée et l’ autre est toujours recherché. Cinq dépouilles dont trois des instructeurs étrangers et deux des Ivoiriens ont été retrouvées » a dit Amadou Coulibaly. Un hommage militaire sera rendu aux défunts, à la place d’ arme de l’État major en ce qui concerne les militaires ivoirien et à la base aérienne pour les instructeurs avant le rapatriement des dépouilles dans leur pays.
Calvin Wandji