• 22 juin 2021 16h02

2ème édition du “festival des agriculteurs” célébré à Bayota

ByGermain Ndri

Mar 10, 2021

Un festival dénommé ‘’ le festival des agriculteurs’’ s’est déroulé le samedi 27 février 2021, dans la Sous-Préfecture de Bayota, (région du Gôh), en vue d’encourager les agriculteurs à redoubler d’effort pour une production plus accrue.

Ce festival qui est à sa 2ème édition a été présidé par le Président du Conseil d’Administration  du Centre de Recherche d’Appui à la Société Civile de la zone sud (CRASC-SUD), Seydou Camara et parrainé par Douyou Nicaise, alias Samba David.

L’évènement qui s’est tenu en présence du Sous-Préfet de la ville, du Directeur régional de l’Agence emploi jeune, du chef de zone de l’Anader et de la vice-présidente du Réseau Ivoirien des Organisations féminines (RIOF), s’est déroulé à l’espace ‘‘centre de ladite ville.

Selon le président de l’ONG ‘’le réveil des 12 apôtres’’, Simon Ouraga, ce festival vise à mettre en lumière tous les hommes et femmes producteurs qui interviennent dans la production du vivrier.

« Nous savons tous que notre Nation  existe à travers le secteur agricole. C’est pourquoi, nous avons invité ces différentes autorités à cette cérémonie, pour reconnaitre le mérite des agriculteurs», a-t-il expliqué, espérant attirer les pouvoirs publics et les bailleurs de fonds à soutenir le secteur pour une autosuffisance alimentaire.

«Chers agriculteurs, nous voulons vous encourager, mais surtout trouver des solutions à vos problèmes auprès de nos décideurs et des personnes de bonne volonté », a souligné Simon Ouraga.

L’Edition 2021 a vu la particularité de voir 33 associations d’agriculteurs venues de Gagnoa,  Sinfra,  Bayota et de Ouragahio. Elle a décerné des diplômes de félicitation et d’encouragement grâce à l’appui de l’Anader qui a offert en 2020, 13 tonnes d’engrais-bio et des intrants pour aider les agriculteurs.  Cette implication remarquée de l’Anader a été saluée par les organisateurs de ce festival.

Le Directeur régional de l’Agence Emploi Jeune, Brédé Wilson, s’est saisi de cette occasion pour présenter toutes les opportunités d’insertion professionnelle que l’Etat de Côte d’Ivoire offre aux jeunes et aux femmes.

Selon lui, ces associations peuvent être accompagnées financièrement à travers le programme du Fonds d’Appui aux Activités Informelles (FASI) mis en place par l’Etat.

Pour le PCA du CRASC-SUD, Seydou Camara, les différents responsables d’associations gagneraient à adhérer au CRASC, dans  la mesure où ‘‘dans la phase 2 du programme (LIANE2), les CRASC sont considérés comme les interlocuteurs directs de l’Union Européenne. Ils appuient l’unité de gestion de LIANE2 basée à Abidjan. Leur mission consiste à poursuivre le renforcement des capacités et l’identification des organisations de la société civile et suivre les projets financés par l’UE’’.

L’objectif de LIANE2, souligne Seydou Camara, est de poursuivre les renforcements de capacités en termes de formation et de faire des appels à projets dans divers domaines notamment, la gouvernance, le foncier, l’agriculture, la sécurité, le commerce, la cohésion sociale, la migration, le genre, la citoyenneté, la justice, l’environnement et la santé.

Dix associations ont reçu des diplômes de félicitation.

Aux termes de la cérémonie, l’ONG ‘’ les douze apôtres » a procédé à l’installation d’Abiyou Jeannine et de Foungbé Néman, deux vaillantes femmes qui auront en charge, la gestion d’une plateforme d’écoulement des produits dans la localité.

Le parrain de la cérémonie, Samba David a salué, à sa juste valeur, cet évènement qui encourage les agriculteurs. Il les a invités à aller de l’avant pour une autosuffisance alimentaire dans en Côte d’Ivoire.

Le Sous-Préfet a exhorté les producteurs à s’approprier de nouvelles techniques culturales pour une grande rentabilité de leurs productions.

Thierry Lagognon