• 22 juin 2021 16h58

Investiture du président de la République/ Alassane Ouattara : ” Nous devons relever le défi majeur du développement”

ByGermain Ndri

Déc 14, 2020

Après sa réélection lors du scrutin du 31 octobre 2020, le président de la République Alassane Ouattara, a été solennellement investi le lundi 14 décembre. Il a prêté serment sur la constitution, devant le conseil constitutionnel, lors d’ une cérémonie tenue au palais de la présidence de la République.Selon le président du conseil Mamadou Koné, c’ est l’ article 58 de la constitution de novembre 2016, qui stipule que le président de la République élu, doit prêter serment. Ladite  prestation a lieu le deuxième lundi du mois de décembre, soit 44 jours après la proclamation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel.

Le chef de l’ État a prêté serment en terme :
“Devant le peuple souverain de Côte d’Ivoire, je jure solennellement sur l’honneur de respecter et de défendre fidèlement la Constitution, de protéger les droits et libertés des citoyens, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans l’intérêt supérieur de la nation.Que le peuple me retire sa confiance et que je subisse la rigueur de la loi si je trahis mon serment”. Plusieurs chefs d’ États ont assisté à cette cérémonie de prestation de serment. Dont les présidents du Burkina Faso, du Tigo, du Ghana, du Bénin, du Libéria, du Congo, de la Serria Leonne, du Niger, du Sénégal, de l’ Éthiopie, du Mali. La France était représentée par le ministre des Affaires Étrangères Jean Yves Ledrian. Les anciens présidents Nicolas Sarkozy, Kuruma et Good Luck Jonathan étaient également présents.
Après lecture du procès verbal de la décision du 9 novembre, le conseil constitutionnel a entériné l’ élection du président de la République Alassane Ouattara, pour un mandat de 5 ans.
Le président Mamadou Koné est revenu sur le débat sur l’ interprétation de la constitution, notamment en ce qui concerne l’ éligibilité du chef de l’État, et rappelé que selon les articles 137 et 138 de la constitution, les décisions du conseil constitutionnel ne sont pas susceptibles de recours et s’ imposent à tous. Après sa prestation de serment, le président de la République a reçu le collier de grand maître des ordres des mains de la grande chancelière Henriette Dagri Diabaté.
Il a ensuite reçu les honneurs militaires. Dans son allocution, le chef de l’État a souligné qu’ il faudra lors de ce mandat, relever le défis majeur du développement. Il prévoit entre autres le renforcement de la lutte contre la corruption, la création d’ un ministre en charge de la réconciliation nationale, le développement du capital humain, la transformation structurelle de l’ économie avec la création de plus d’ emplois.Il a déploré les violences survenues lors de l’élection et souhaité que les Ivoiriens renouent avec les valeurs léguées par le père fondateur Felix Houphouët Boigny, a savoir la paix, le dialogue, la discipline.
Au terme de la cérémonie, des personnalités ont donné leurs sentiments. Le secrétaire exécutif du RHDP Adama Bictogo, s’ est dit fier de cet aboutissement, qui va permettre à la Côte d’ Ivoire de continuer d’ aller de l’ avant. La ministre Raymonde Goudou Coffie, a souhaité que les Ivoiriens privilégient la paix, sans laquelle il n’ ya pas de développement. Quant à Sangaré Sidiki, promoteur immobilier, il a émis le voeu que les Ivoiriens recommencent à vivre comme avant dans la paix et la fraternité. Tout comme Soro Kanigui, qui a souhaité un mandat paisible.
Calvin Wandji