• 22 juin 2021 18h26

Situation sociopolitique: Révérend Ediemou Blin Jacob: ” Je remercie Dieu parce que Alassane a tendu la main à son grand frère Bédié”

ByGermain Ndri

Nov 19, 2020

Le révérend pasteur Ediemou Blin Jacob, président de l’ église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire et président du forum des confessions religieuses, salue la rencontre entre le président de la République Alassane Ouattara et l’ ex chef d’ État Henri Konan Bédié, afin de mettre fin aux violences liées au scrutin du 31 octobre 2020 et ramener la paix sur le territoire national. ” Gloire à Dieu  au plus  haut des cieux, pour la vraie paix qui vient du ciel, sur notre pays la Côte d’Ivoire. Je vais faire référence à notre devise et à l’ hymne national. Si dans la paix nous avons envoyé la liberté, il faudrait maintenant travailler dans l’ union, pour que dans  l’ espérance promise à l’ humanité, nous puissions jouer notre rôle avec une nouvelle foi, dans la patrie de la vraie fraternité. C’ est une profession de foi” dit le révérend. Selon lui, un match se joue entre les supporters d’ abord. Ensuite quand il se joue sur le terrain, on voit qui a gagné. ” La Côte d’Ivoire appartient à Dieu et le président Houphouët Boigny est le chef de terre. Nous tous enfants d’ Houphouët sommes héritiers et co-héritiers, et nous devons faire attention à ce pays. De 2011 à 2015 nous sommes allés voter dans la paix et cela devait nous donner l’ exemple” dit-il.
Il ajoute que l’ amour est un sacrifice. ” Comme le dit le prophète Oschoffa, mieux vaut chercher la paix que d’ avoir raison. Il dit également que la brebis ne peut pas diriger le berger. On ne peut pas prétendre aimer Dieu qu’ on ne voit pas si on n’ aime pas son prochain” a-t-il souligné .”Dans la prière les chrétiens disent pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. On ne moque pas de Dieu.. Nous donnons gloire et bénédiction à Dieu. Lors de la semaine sainte nous avons  dit aux fidèles que c’ est le temps de Job que nous vivons en ce moment” a ajouté le pasteur Ediemou. Il a déploré le sang versé lors des différentes manifestations. ”  Les présidents Alassane et Bédié se sont rencontrés et nous remercions Dieu. Mais que s’ est- il passé? Dieu ne fait rien sans révélé ce qui va se passer. J’ ai dis en 2017 dans la révélation la bagarre était communautaire et on se coupait avec la machette et le sang coulait, à cause d’ Alassane, parcequ’ on voulait qu’ il quitte.On l’ a fait et il est toujours là. Je remercie Dieu que Alassane ait tendu la main à son grand frère Bédié” a dit le révérend.
Il a rappelé qu’ il a dans le passé fait d’ autres révélations entre autres sur la guerre en Côte d’Ivoire, sur la nomination de l’ ancien premier ministre Soro Guillaume. Et déploré le fait quu’ il ne soit pas écouté. Parlant de la rencontre entre les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, il a noté que les deux ont ouvert livre de souvenir, car ils étaient amis au Golf Hôtel lors de la crise politique de 2010-2011. ” Merci au président Ado, parce qu’ il faut être fort, pour tendre la main après tout ce que nous avons vécu.Disons à tous que la Côte d’Ivoire est pour Dieu et n’ appartient à personne” dit l’ homme de Dieu.
Il a remercié le chef de l’ État pour avoir fait délivrer un passport à l’ ancien président Laurent Gbagbo. ” La non reconnaissance de la bonté de Dieu est un véritable péché.il y a un temps pour faire la guerre et un temps pour faire la paix. Ma prière est qu’ au terme de cette année 2020 nous allions tous à Dieu” a-t-il dit. Le pasteur Ediemou a souligné qu’ il avait demandé au président Bédié et Affi N’ Guessan d’ aller aux élections, car on ne connaît pas le miracle de Dieu, comme en 2000,  où Honoré Guie a dit la vérité. Selon lui,   On a  poussé le bouchon trop loin dans la violence. “Ne nous tuons pas. Mettons en pratique le jugement de salomon. Arrêtons la violence” a-t-il indiqué. Le révérend Ediemou a demandé au président Ouattara d’ instaurer une journée pour demander pardon pour nos fautes et pour les morts.
Parlant de l’ église du christianisme céleste, il a relevé que le prophète Oschoffa avait prévenu que celui qui veut diviser l’ eglise verra sa famille et son pays divisé, parce que l’église est esprit et ne peut être divisé. La paroisse Saint Raphaël de vridi, est l’ une des rares en Côte d’Ivoire qui célèbre sans interruption la fête des moissons depuis 40 ans.
Calvin Wandji