• 24 juin 2021 16h06

LES AGENTS DE SANTE DE CÔTE D’IVOIRE NEGLIGES VEULENT PASSER A LA VITESSE SUPERIEURE ET S’APPRÊTENT  A RENDRE ROUGE, LE MOIS DE DECEMBRE

ByGermain Ndri

Nov 30, 2020

Organiser une journée nationale de banderole rouge, un sit-in et s’il n’y a pas d’avancer notable, un probable préavis de grève à déposer sur la table de leur ministre de tutelle.

Ce sont en effet, les trois mesures majeures prises par leur bureau exécutif  national(BEN) des agents de santé de Côte d’Ivoire, lors de la conférence de presse animée à leur siège à Yopougon-Selmer, le samedi 28 novembre 2020, et prévues se tenir dans le mois de décembre prochain déclaré ‘’décembre rouge’’.

Le secrétaire général national, porte-parole des agents de santé, Koulaï Mangni Valentin a dans la matinée du samedi dernier,insisté sur lanon prise en compte de leurs différentes revendications.

« A ce jour, toutes nos revendications sont restées insatisfaites. Ces revendications concernent entre autres,  la formation académique des agents de santé de Côte d’Ivoire, l’amélioration de vie et de travail des agents de santé, le profil de carrièredes agents de santé, la question des nominations à titre honorifique sans véritable accompagnement au ministère de la santé en comparaison au ministère de l’éducation nationale où tous les postes à occuper font l’objet de concours, la non application du système LMD à l’INFAS, l’absence d’organisation de concours professionnel exceptionnel du reclassement de la catégorie B3 en A3 sur étude de dossier après au moins 10 ans de service, la sécurité des agents de santé, leur sacrifice dans les situations comme celle de la lutte contre la Covid-19… », n’a cessé d’indiquer.

Malgré leur amertume, les agents de santé regroupés au sein du  mouvement des agents pour un système de santé ivoirien performant (Massip),sont  confiants qu’une issue favorable sera trouvée avant par l’Etat ivoirien.

David K.