• 24 juin 2021 16h36

Le conseiller aux droits de l’homme, Kouassi Alfred exhorte les personnes handicapées à s’approprier le projet de société” la Côte d’Ivoire solidaire”

ByGermain Ndri

Nov 30, 2020

Très souvent plongées dans l’ignorance, les personnes frappées d’une déficience et d’une incapacité demeurent en marge de l’évolution normale de la société.  Alors qu’elles disposent de talents et atouts pouvant leur permettre d’aspirer à un meilleur mieux être et apporter une contribution positive au développement des nations.
Pour faire face à cet état de fait, les autorités étatiques, les organisations publiques, privées et même des initiatives personnelles s’attèlent à sortir cette frange de la population de cette letargie.
Ce faisant, il faut d’abord amener les personnes en situation de handicap à comprendre qu’elles disposent de droits envers les institutions et leur concitoyens. C’est dans cette optique, qu’en prélude à la journée internationale des personnes handicapées célébrée le 03 décembre chaque année, l’Association Nationale des Personnes Handicapés de Côte d’Ivoire ( ANAPHCI), section Treichville, a organisé une causerie-débat au romandrome de ladite commune autour du thème” Droits et devoirs des personnes en situation de handicap”.
Le conseiller aux droits de l’homme, par ailleurs Représentant des personnes en situation de handicap de Côte d’Ivoire au Conseil National des droits de l’homme (CNDH) a, d’emblée, précisé, dans son exposé, que ces êtres vulnérables sont détenteurs de droits qui leur sont reconnus par divers instruments juridiques internationaux et nationaux, qu’il est très important que cela soit su de tous.
A l’en croire, le vote par le peuple de Côte d’Ivoire du projet de société dénommé ” La Côte d’Ivoire solidaire” est une aubaine pour les personnes en situation de handicap. Il prend, dit-il, l’engagement de faire en sorte que cette frange de la population soit non seulement bénéficiaire dudit projet mais également qu’elle soit actrice pour contribuer à la mise en œuvre de ce projet de société. Ce, pour le bonheur des personnes handicapées qui ont réellement besoin de solidarité nationale.
L’orateur, Kouassi Alfred a, par ailleurs, indiqué qu’il convient aux personnes handicapées de s’organiser et faire des propositions constructives aux autorités et institutions de la République pour la mise en œuvre de leurs droits.
S’agissant de leurs devoirs, Kouassi Alfred a fait savoir que les personnes en situation de handicap sont des citoyens comme les autres et qu’ils ont le devoir de respecter les lois, les institutions ainsi que les personnes qui les incarnent.
Il leur également recommandé de se garder de tout acte d’incivisme afin d’éviter les ennemis et s’est convaincu de ce que  l’avenir des personnes handicapées est promoteur.
S.A.