• 22 juin 2021 16h25

POINT PRESSE SUR LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE EN COTE D’IVOIRE /LA  DIASPORA S’IMPLIQUE ET EN APPELLE AU CALME ET A LA RETENUE

ByGermain Ndri

Sep 18, 2020

Devant la situation préoccupante EN Côte d’Ivoire, les  organisateurs de la Diaspora Africaine en Europe et de la Société Civile Africaine qui suivent avec attention toute particulière la marche de ce pays depuis plusieurs années, y ont dépêché  une  mission conjointe dite la mission conjointe d’apaisement de la Diaspora Africaine en Europe et de société civile Africaine.

Au cours d’un point presse organisé, lundi 14 septembre 2020,  à la Maison de la presse d’Abidjan, au Plateau (Mpa), la mission conjointe d’apaisement de la Diaspora Africaine en Europe et de société civile Africaine analyse la situation sociopolitique qui prévaut à l’approche de l’élection présidentielle d’octobre prochain.

Selon elle, tout en encourageant les débats contradictoires, constate que certains par leurs exigences s’opposent consciemment ou inconsciemment aux lois de leur pays.

« En effet, en Côte d’Ivoire comme dans un état de droit, il n’appartient pas à des individus, quelques soient leurs positions dans l’administration ou leur influence dans la sphère politique de désigner qui des concitoyens sont habilités à se présenter à une élection. Même le chef de l’Etat, ne peut désigner des candidats à une élection. Cette prérogative est dévolue à des institutions et organes judiciaires, en l’espèce au Conseil constitutionnel».

Pour elle, ‘’il est donc contraire aux lois de vouloir, par des manifestations et par des actions de pression, empêcher un citoyen qui jouit de ses droits civils, civiques et politiques d’être candidat à la candidature pour une élection’’.

La mission conjointe d’apaisement de la Diaspora Africaine en Europe et de société civile Africaine rappelle à tous qu’aujourd’hui, il n’est pas encore question de candidature mais de candidat à la candidature. Il n’y a actuellement aucun candidat à l‘élection présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire. mieux, elle explique que « toute personne  peut déposer sa candidature à l’élection présidentielle auprès de la Commission électorale indépendante (CEI). Cela ne fait pas d’elle un candidat à l’élection présidentielle ».

C’est pourquoi, la mission conjointe en appelle au calme et à la retenue.

« La violence avec son lot de dégât et de perte en vies humaines, n’est pas une voix qui doit être utilisée dans votre pays qui a connu des moments douloureux qu’il n’est pas souhaitable de revivre ».

Partant de ce fait, la mission conjointe d’apaisement de la Diaspora Africaine en Europe et de société civile Africaine invite le peuple ivoirien à attendre les délibérations et les décisions du conseil constitutionnel sur la question des personnes autorisées à concourir à l’élection présidentielle. Car, poursuit-elle, à quoi auraient servi, tous ses morts et tous ces dégâts si le conseil constitutionnel arrivait à rejeter la candidature du Président de la République ? »

Elle exhorte également les ivoiriens de tout bord, au respect des institutions de leur pays et d’attendre la décision du Conseil constitutionnel. Et d’ajouter, ‘’ quelque soit la décision que rendra le Conseil constitutionnel, le peuple ivoirien doit la respecter pour démontrer au monde entier sa maturité politique et son respect pour les règles démocratiques.  Car relève-t-elle, la démocratie, c’est aussi et surtout le respect des décisions des juridictions…

Après ses analyses, la mission conjointe d’apaisement de la Diaspora Africaine en Europe et de société civile Africaine compte par ailleurs, contribuer à l’apaisement de la situation en terre d’éburnie. De façon concrète, la délégation envisage  d’échanger avec les acteurs de la classe politique ivoirienne ; de rencontrer la société civile ivoirienne ; de sensibiliser le peuple ivoirien à travers des tournées et des actions de proximité sur la non violence, la confiance dans les structures chargées d’organiser les élections et le respect des institutions de la République.

Des tournées africaines et européennes sont également prévues aux fins d’informer et de rassurer plus particulièrement les africains sur la réalité ivoirienne, tant les incompréhensions et les inquiétudes se font nombreuses. Cependant, elle entend laisser sur place une équipe pour servir de correspondant et continuer à suivre le processus électoral dans le pays.

En définitive, elle émet un vœu. Celui de voir se dérouler de façon inclusive les élections présidentielles dans un mois.

Aussi, lance-t-elle un appel solennel au Président Alassane Ouattara, à accorder sa grâce aux acteurs de la vie politique qui ont des difficultés avec la justice. Ainsi pour permettre la libération des prisonniers.

 

D.KOUAME

19 thoughts on “POINT PRESSE SUR LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE EN COTE D’IVOIRE /LA  DIASPORA S’IMPLIQUE ET EN APPELLE AU CALME ET A LA RETENUE”

Laisser un commentaire