• 22 juin 2021 18h05

Révérend pasteur Ediemou Blin Jacob (Président de l’église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire) «  Avec la nouvelle constitution ; le président Alassane Ouattara a droit à un autre mandat »

ByGermain Ndri

Août 16, 2020

Le révérend pasteur Ediemou Blin Jacaob, président de l’église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire et président du forum des confessions religieuses, est connu pour son franc parlé et ses visons. Dans cet entretien, il nous parle entre autre de l’actualité politique en Côte d’Ivoire.
    • Reverend le chef de l’Etat Alassane Ouattara a lors du dernier discours à la nation, annoncé sa décision de briguer un troisième mandat. Qu’ elle est votre réaction par rapport à ce discours ?

    -L’heure est arrivé où nous demandons  à tout le monde d’être honnête moralement  et spirituellement. Quand le président Houphouët Boigny   rendait la côte d’Ivoire indépendante , il a dit en ce jour béni , je déclare l’indépendance de la Côte  d’Ivoire. C’était le 7ème jour du  8ème mois. Nous voudrions qu’on cesse d’être malhonnête, car la malhonnêteté   appartient au diable et l’honnêteté à Dieu. Si le père de la nation a choisi cette date pour proclamer l’indépendance ; on ne doit pas s’amuser avec la Côte d’Ivoire, parce que c’est Dieu  qui a fait la Côte d’Ivoire et c’est Houphouët Boigny qui nous a fait grâce à Dieu. En 2010 ; quand le président Laurent Gbagbo avait fini ses deux mandats, il y a eu élections et Gbagbo était candidat. Il y a eu des morts après cette élection, pourtant il y avait une bonne ambiance au départ. Le maître de cérémonie de cette élection était l’ex président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.  Après ces élections, nous avons entendu la voix du général Français Poncet qui a dit qui veut voir Dieu, qu’il aille en Côte d’Ivoire. Nous avons aussi entendu celle du président Houphouët qui nous a donné la paix comme seconde religion. Le livre de Juges 6 au verset 23-24 parle de l’éternel Dieu paix. En 2010, après la crise postélectorale, l’ancien président du conseil constitutionnel PAUL Yao n’dré  a dit que le diable nous a trompé. J’ai répondu que le diable ne nous a pas trompé, car le jour de la proclamation de ces résultats, le forum des confessions religieuses était à son bureau. Je lui ai demandé de ne pas proclamer ces résultats, pour préserver la paix. En 1966, j’ai laissé mon poste de contrôleur des PTT et d’attaché de cabinet du ministre Gnoleba pour servir Dieu. Le prophète oshoffa m’as dit qui Dieu m’appelle pour le servir et servir la Côte d’Ivoire.  Dans le livre 2 chronique 20 il est écrit “confiez vous en ces prophètes et vous réussirez”. J’ai les prophètes de la bible, mais je respecte aussi les Africains wadé Harris, papa Nouveau, Oschoffa. Le prophète Oschoffa m’as dit de ne plus travailler et de servir Dieu. Nous devons prôner la paix, parce que la paix c’est Dieu. En 2011 Soro a donné les moyens au forum des confessions religieuses, nous avons priés et nos prières ont porté des fruits. Il ya eu pour la première fois face à face entre deux candidats. Ensuite les choses se sont gâtées et il y a eu trop de morts. Le chiffre du diable est le 666 et ce chiffre est en chacun de nous. Le 777 est le chiffre de Dieu. Parlant  de la candidature du président, il a dit l’ homme propose et Dieu dispose. Il a dit qu’il voulait laisser la d’Ivoire à une nouvelle génération. Il a choisi Amadou Gon Coulibaly, qui a été rappelé à Dieu. Il a dit mon parti me demande d’être candidat parce que la constitution me le permet, je fais ce sacrifice pour la Côte d’Ivoire. En 2010 , Gbagbo a postulé pour un troisième mandat. Le 7 août 1960, j’ai participé au défilé des élèves. Je veux la paix dans mon pays et je travaille pour rechercher la paix.

    -Vous étiez l’un des premiers sinon le premier leader qui a sollicité un troisième mandat pour le président. Vous étiez dans la révélation ?


    -Je rends gloire à Dieu. Nous sommes la sentinelle. Le prophète Oschoffa m’as demandé  de cesser de travailler pour servir Dieu. Il m’a fait prêter serment de servir la Côte d’Ivoire et tous les présidents qui seront là. Je respecte l’autorité. Dans le livre Abakouk2 verset3 il est écrit “je suis sur la tour et j’attends ce que Dieu me dira pour l’annoncer”.  Le prophète m’as enseigné de rechercher la paix que d’avoir raison. En 1985 à la mort du prophète Oschoffa, feu Diegou Bailly m’a rencontré au nigéria. A son retour en Côte d’Ivoire il a écrit à la une du journal ‘ID’ “Peut-être bientôt un pape Ivoirien”. J’étais le 7ème mondial dans la hiérarchie de l’église. Comme les autres pays francophones n’étaient pas là, j’ai représenté la Côte d’Ivoire et le Bénin. J’étais le 2ème pasteur après Bada. Quand on cherchait le représentant de la Côte d’Ivoire, on voyait un petit aux côtés de Bada et du fils d’Oschoffa. On me sollicitait parce que c’est la Côte d’Ivoire qui avait donné les habits mortuaire,  ce qui a donné la beauté, la qualité et c’était fort. Nous annonçons ce qui va arriver mais on ne nous prend pas au sérieux. En 1999, j’ai dit que les masques vont tomber. Amos 3 verset 7 dit “Dieu ne fait rien sans l’annoncer aux prophètes”‘.   En 2000 quand les militaires ont pris le pouvoir, ils ont fait une nouvelle constitution. Ils ont changé le et par ou. L’ on a dit que de part cette constitution, Alassane ne peut pas être candidat. Les militaires ont fait le coup d’état et ont échoué aux élections grâce à Dieu.  Honoré Guié, l’ancien président de la CEI ,qui a dit la vérité lors de cette élection, on l’a laissé tomber. Il a été décoré à l’ambassade de France. Je rappelle que c’est grâce à lui que nous avons crée le forum des confessions religieuses. Il m’a consulté une première fois pour cela et j’ai refusé. J’ai ensuite consulté mon Dieu et j’ai accepté. Nous suivons la marche du  pays avec la révélation. En 2004, j’ai dit que Dieu m’a révélé de dire qu’on doit prendre Soro Guillaume comme premier ministre, j’ ai été menacé. On a tout cassé chez moi pour cela. Le 25 mars 2017, j’ ai accordé une interview à Fraternité- Matin. Le journaliste m’ as dit comme je te connais, est ce que tu n’ as pas de révélation par rapport aux événements futurs. Je lui ai dit que j’ ai fais un rêve qu’ en 2020, tout le monde a sorti ses griffes, et le sang coulait encore.Quand j’ ai posé la question on m’ as dit que c’ est à cause d’ Alassane. J’ ai dis encore.Et j’ ai ajouté donnez lui un troisième mandat pour qu’ on ait la paix. J’ ai dis c’ est un enfant que j’ aime bien parce que c’ est Houphouët qui l’ a envoyé. Dans le même rêve on m’as dit d’ aller moi même lui dire de quitter. J’ ai répondu que chez nous, l’ homme que Dieu a mis, il a une autorité suprême. Et que c’ est à Dieu qu’ il a à rendre compte et non à moi, jusqu’à ce que son temps finisse et je me suis réveillé. Nous sommes en 2020 et il y a déjà des morts. Quant le chef de l’État a dit en mars qu’ il n’ était pas candidat, les journalistes, les fidèles de mon église se sont moqués de moi, me traitant de faux prophète. J’ ai dis à un journaliste  qui m’ est proche que l’ esprit ne m’ as jamais trompé. Je lui ai dit que je souhaite rencontrer le président, pour voir comment il a va transmettre le pouvoir à celui qu’ il a choisi. Je n’ ai pu le rencontrer jusqu’à ce que le premier ministre décède. Les griffes sont sortis et on compte déjà des morts. Si je me suis pas tû en 2010, je ne vais pas me taire en 2020. Je bénis Dieu pour mes révélations.Je suis témoin de mon temps et je dois pas me taire. Après la décision du président je ne fais que prier et je demande pardon à tous pour qu’ on préserve la paix.Un jour je causait avec le Pr Francis Wodié que je respecte beaucoup en tant que juriste. Je respecte aussi le Pr Sarassoro.Et Dieu m’ as révélé qu’ il y a trop de faux dans notre pays. Dans l’ ancienne constitution, il fallait être de père et de mère Ivoiriens pour être éligible Le président Gbagbo avait-il le droit de changer tout seul l’ article 45 pour permettre à Alassane d’ être candidat? Ado a changé la constitution, a enlevé la limitation de mandat.Il a dit si Bedié est candidat je suis candidat. Évitons la bagarre , car s’ il y a bagarre ce sont les jeunes qui vont perdre.

    – Certains contestent cette décision du chef de l’État de se présenter pour un troisième mandat.Qu’ en dites vous?


    • Je ne suis pas du même avis que ceux qui disent que le président Alassane Ouattara n’ a pas droit à un troisième mandat. La constitution de 2016 fait qu’ il est éligible et légitime. Dans cette constitution il faut être de père ou de mère Ivoirien pour être éligible. Il a le droit d’ être candidat. Le président Laurent Gbagbo était candidat pour  un troisième mandat en 2010.. Faisons des élections paisibles. Après les élections, il faut que tous ceux qui sont à l’ extérieur rentrent. Le livre de lamentations 3 verset 37 dit ” si une chose arrive c’ est la volonté de Dieu.


    • La date de l’ élection approche et tout le monde est inquiet. Quel est votre appel aux hommes politiques et aux Ivoiriens en général ?


    • Aux hommes politiques, nous disons que la politique est un métier, un travail d’ intérêt personnel. Elle ne connaît pas Dieu. Quand on doit la faire, on doit la faire avec Dieu. C’ est pour cela on dit la voix du peuple est la voix de Dieu. Mais le peuple suis les circonstances et le diable change les circonstances. La Côte d’Ivoire est indépendante depuis le 7 août 1960 et a un âge mûr. On doit se pardonner les uns les autres.Aux Ivoiriens je leur  demande de penser à l’ avenir des enfants. S’ il y a palabre, la communauté internationale va mettre la Côte d’Ivoire au rouge et les entreprises vont subir, les activités économiques vont en souffrir. Qu’ ils pensent aux président Felix Houphouët Boigny, qui nous a légué la paix comme seconde religion. Pensons à notre hymne national, à notre devise.Même les Américains ont mis de côté leur constitution pendant 50 ans pour rechercher la paix.J’ ai été élu meilleur homme religieux en 2001et 2002 avec l’ imam Koudous et Mgr Ahouana. et je suis toujours au service de Dieu. Nous devons être unis.  Que tout le monde aille aux élections. Chacun doit faire un sacrifice pour la paix.Alassane Outtara est bon et Gbagbo, Soro, Bedié ont été en alliance avec lui a un moment.


    • Vous avez lancé un appel de fonds pour la radio du christianisme céleste et ce projet vous tient à coeur. Dites nous un mot sur cette radio ?

    – Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Le général De Gaule a lancé son appel en 1940 sur une radio. En 1946 le président Houphouët a aboli le travail forcé par sa plume. En 1947 le prophète Oschoffa n’ avait pas de radio, mais son est implantée partout dans le monde. Il m’ as dit qu’ à sa mort les gens allaient vouloir enlever son nom de l’ église et changer l’ église. Nous remercions Dieu pour sa bonté, pour ses miracles. Notre radio s’ appelle ” La voix d’ Oschoffa” basée à Yamoussoukro avec la fréquence 100.9. Le Pr Sarassoro est à mes côtés et sans argent, nous avançons. Je remercie le gouverneur du district Mambé, qui a permis la levée de fonds à l’ hôtel du district et y a contribué.Nous n’ avons jamais eu de subventions. Notre radio est basée à Yamoussoukro, ville du président Houphouët qui prônait la paix. Nous avons adressé des courriers aux autorités et je sais qu’ elles vont répondre. Je remercie Dieu qui nous donne la radio pour parler de paix.Que tous les chrétiens célestes reviennent à la maison. Ils ont voulu diviser l’ église alors qu’ elle est une et indivisible. Du 21 au 22 nous seront à Yamoussoukro pour rechercher le local et je sais que le gouverneur Thiam va nous aider. L’ imam Koudouss m’ as dit que c’ est un fidèle qui a fait la radio Al Bayane. Cela a été confirmé par l’ imam Dosso. Que chaque fidèle apporte sa pierre et Dieu va le bénir. La paix est notre seconde religion, préservons la. Mieux vaut avoir la paix que d’ avoir raison.

    Réalisée par Calvin Wandji





 

  • ,
  • ou

 

18 thoughts on “Révérend pasteur Ediemou Blin Jacob (Président de l’église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire) «  Avec la nouvelle constitution ; le président Alassane Ouattara a droit à un autre mandat »”

Laisser un commentaire