• 22 juin 2021 18h18

Sécurisation du patrimoine foncier du CNRA: Les employés décrètent trois jours de grève

ByGermain Ndri

Juil 3, 2020

Le collectif des syndicats du Centre National de Recherche Agronomique ( CNRA), a décidé d’ entrer en grève du 2 au 6 juillet. Lors d’ une conférence de presse animée à la Direction générale de cet institut de Recherche sise à Adiopodoumé au Km 17, le jeudi 2 juillet, le porte parole Dr. Edmond Koffi, a lancé un appel, afin que cesse la destruction du patrimoine foncier du CNRA. Selon lui, la destruction dudit patrimoine est devenue plus récurrente, avec l’ agression du site de la station Marc Delorme dans la commune de Port- Bouet. ” Ce site de 788 hectares, qui abrite la collection internationale sur le cocotier, au motif de la réalisation d’ une opération immobilière au profit d’ acquéreurs qui seraient pour la plupart des hauts responsables de l’État de Côte d’ Ivoire” a déploré le porte parole du collectif des syndicats du CNRA.

Le Dr Edmond Koffi a relevé qu’ en plus, 20 hectares du site de la station de Recherche sur le coton à Bouaké ont été réquisitionnés pour la construction d’ un hôpital général pour le compte du ministère de la Santé et de l’ Hygiène Publique. Tandis que 10 hectares du site de la station de recherche sur l’ élevage ont fait l’ objet de réquisition par la Mairie de Bouaké, avec le soutien de la primature, pour la relocalisation des vendeurs de bois du grand marché, suite à son incendie. ” Actuellement, le coeur du CNRA à savoir le site de la Direction générale à Adiopodoumé, est en cours de destruction, par l’ ouverture de voies dans le massif forestier, relique de forêt primaire conservée depuis la nuit des temps” a souligné le porte parole.
Il a ajouté que ces travaux, en vue de morcellement à des fins de lotissements, ont été accompagné de molestage sur le site litigieux et de garde à vue de deux agents du CNRA à la gendarmerie de Songon, le samedi 28 juin 2020, de 10 heures à 19 heures.

Ce molestage de deux agents est la goutte d’ eau qui a fait déborder le vase. Les travailleurs du Centre National de Recherche Agronomique demandent aux autorités d’ assurer la sécurité des différents sites, pour qu’ ils exercent dans la quiétude, d’ autant que ces sites sont la propriété de l’ État. Ils souhaitent l’ intervention du chef de l’ État, afin d’ obtenir l’ arrêt immédiat de la destruction sans précédent du patrimoine foncier du CNRA sur toute l’ étendue du territoire national. Le Directeur général de cet institut Dr Yte Wongbe, a fait la même requête.” Tout le site du CNRA appartient à l’État de Côte d’Ivoire. Nous ne sommes que les utilisateurs. Le site où nous sommes est une forêt écologique qui protège tout le bassin contre l’ érosion. Il faut que l’État prenne ses responsabilités pour nous permettre de faire notre travail qui est important pour l’ économie et le développement du pays” a-t-il dit.

Le Dr Edmond Koffi, a rappelé que le CNRA, moteur de la recherche agronomique, a depuis sa création le 22 avril 1998, obtenu de nombreux acquis ayant permis à la Côte d’Ivoire de se hisser au premier rang mondial de producteur de cacao et d’ autres produits. Le ” cacao mercedes” est l’ un de ces acquis. Il souhaite des mesures juridiques, pour la protection du patrimoine foncier du CNRA.
Calvin Wandji

2 thoughts on “Sécurisation du patrimoine foncier du CNRA: Les employés décrètent trois jours de grève”

Laisser un commentaire